Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Le meraviglie (les merveilles)

Publié le 5 Novembre 2014, 14:02pm

Le Maraviglie est le deuxième film d' Alice ROHRWACHER et il a reçu le grand prix au festival de Cannes 2014. Son premier film, Corpo Celeste avait été promu au « Nastro d'argento du premier film » à la quinzaine des réalisateurs lors du festival de Cannes 2011.

Le film raconte l'histoire d' une famille d'apiculteurs italiens vivant en quasi autarcie en Ombrie (Italie centrale). Wolfgang, le père, prône un retour à la nature et s'occupe de ses abeilles avec Gelsomina, l’aînée de ses quatre filles. Leur organisation bien rodée va être mise à mal par le tournage d'un jeu télévisé « le village des merveilles » et l 'arrivée de Martin, jeune allemand que Wolfgang accepte de recueillir dans le cadre d'un programme de réinsertion, pour l'argent, mais qui va remplacer le fils qu'il n'a jamais eu.

Ce film est tourné dans l'intimité de cette ferme et plus particulièrement sur les traces de Gelsomina. On découvre la vie d'une famille rurale italienne et leurs petites pépites de bonheur ( la jeune Caterina qui danse ou qui boit de la lumière, les deux petites qui sautent dans les flaques ou mangent les légumes qu'elles doivent ramasser, la famille jouant dans la mer,...)

J'ai beaucoup aimé l'histoire de ce film, je la trouve simple et pertinente, on s'attache aux personnages, même à ce vieil ours de Wolfgang... même si la fin m'a laissé sur ma faim. Je pense que le fait que le film soit tourné sur les talons de Gelsomina accentue l'impression que c'est elle qui porte sa famille. Coco, à la question « qui est le chef de famille ? » répondra d'ailleurs « Gelsomina! ». Pour moi ce film est très réussi car l'histoire nous embarque d'emblée et les plans sont très bien tournés : ils nous montrent le poids trop lourd que Gelsomina a sur les épaules et rendent d'autant plus précieux les morceaux de bonheur.

Un film touchant à savourer.

Coline Percie du Sert

Le meraviglie (les merveilles)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents