Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


La FRENCH

Publié par Mathias VUITTON sur 23 Décembre 2014, 15:39pm

.......Dimanche après-midi, grand beau, l’occasion idéale d'aller... au cinéma. Le seul film potable à l'affiche se trouve être La FRENCH. J'avais rapidement vu la bande-annonce et Jean Dujardin m'a convaincu d'aller voir le film. Il retrace l'histoire du juge Michel (incarné par Jean) qui, dans les années 1980, tente de lutter contre la drogue à Marseille, alors capitale mondiale de ce trafic. Il devra arrêter le plus grand dealer incarné par Gilles Lellouche.

 

......Le film se voudrait donc historique mais ne l'affirme pas. Certes, l'histoire est relativement connue, moi-même j'en avais vaguement entendu parler, mais trop vieille et floue pour des gens de mon âge. Difficile donc de saisir tout dès le début puisqu'aucune référence n'est annoncée, ni au début ni à la fin, pour qu'on sache ce qu'il s'est déroulé ensuite, à la manière d' Intouchable par exemple, où, avant le générique final, on nous apprend que le Monsieur riche est mort quelques années plus tard et que le "domestique" est maintenant chef d'entreprise.

 

......Le casting était bon, Dujardin, Lellouche, Mélanie Doutey & Céline Salette entre autres, mais là où cela fait défaut c'est que, du fait de l'obscurité du film et du grand plan décalé sur les deux protagonistes principaux, il est facile de confondre Jean et Gilles avant d'avoir un plan d’ensemble de la scène. A part cela, Dujardin rend bien les émotions qu'il veut nous faire parvenir, on comprend très facilement pour lui l’importance de la lutte contre la drogue, au profit de sa vie personnelle. Lellouche également joue bien le mafieux avide de pouvoir et d'argent auquel rien ne fait peur.

 

Jean Dujardin & Gilles Lellouche se resemblent vraiment trop lors de plans sérrés

 

......Le plus gros point noir du film est pour moi l'intrigue qui reste floue et évasive. Le principal but du juge Michel étant de combattre le fléau qu'est la drogue, cela est facilement compréhensible. Le problème c'est, qu'au fur et à mesure que l’histoire avance, plusieurs "mini-intrigues" viennent s'ajouter parallélement à l'histoire, puis repartent rapidement. On nous lance donc plusieurs pistes sur lesquelles on peut s’interroger mais nos attentes ne sont jamais comblées, ou alors on ne nous apporte aucun indice supplémentaire. Au final, lorsque le film prend fin, c'est comme si ces problèmes n’avaient jamais existé puisqu'ils n'ont pas de suites... Autre point décevant également, c'est le nombre de personnages qui existent et qui influent sur l'histoire. Certes, c'est difficile de retranscrire une histoire réelle sans apporter les personnages nécessaires, cependant, trop de noms sont donnés et il devient rapidement facile de s'y perdre, notamment de savoir à quel camp appartient chaque belligérant.

 

......La réalisation est bien et le film est bien rendu à l'écran, les couleurs et le cadrage nous rendent facilement enclin à écouter les personnages et à se prendre d'empathie pour eux dès le début. Malgré tout, le film reste plat et l'on n'a pas l'impression de réellement avancer dans l’histoire. Le film ne dispose également pas d'une bande son frappante qui pourrait nous rester à la fin de la séance; même celle du générique n'est pas exeptionnelle. Le film laisse place à une impression de "non fini" qui se solde par une mauvaise appréciation du film pour ma part.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents