Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Les Nouveaux Sauvages

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 26 Février 2015, 22:21pm

Catégories : #comédie dramatique

Comment voulez-vous garder votre calme et votre retenue face au stress d’une société acharnée ? Comment voulez-vous que l’homme ne laisse pas sa brutalité sauvage, son instinct animal prendre le dessus ? D’ailleurs, pourquoi le ferait-il ?

Telles sont les questions que nous posent Damian SZIFRON avec son film Les Nouveaux Sauvages. Sorti en janvier 2015, cette comédie dramatique provoque le rire face à un humour très noir. Il faut réussir à se détacher de l’horreur du premier degré pour comprendre l’intention du réalisateur de tourner toutes les situations de manière décalée, presque absurde, dans la catastrophe.

Ce film est structuré de manière très originale : coupé en plusieurs parties, plusieurs tranches de vie, on ne suit pas un personnage principal mais plusieurs personnages pour chaque situation. Très bon choix qui redonne régulièrement de l’élan à l’histoire !

La force du film est la montée en puissance de la pression. Tout le long, on ressent la colère, l’injustice qui prend de plus en plus d’ampleur et finit par réveiller la violence. C’est cette réaction que Damian SZIFRON a exploitée. Mais plutôt que de s’apitoyer sur des problèmes de non-respect, trahison, malheur familial… il préfère s’en moquer en retournant tout vers une catastrophe toujours plus intense que la précédente. Arrive d’ailleurs un moment où l’on se pose la question : est-ce que je peux encore rire de ça ? Mais loin de se laisser prendre par le malheur omniprésent, le réalisateur nous amène à en rire sur le moment pour ensuite pouvoir y re-réflechir. Il dévoile particulièrement la face de notre société : « l’argent résout tout ». Pouvoir payer donne l’assurance, la sécurité, alors qu’en être incapable nous plonge automatiquement dans le stress quotidien. Il dénonce le manque d’humanité de notre monde aujourd’hui.

Les changements de rythme incessants, le passage instantané d’un sentiment à un autre (l’horreur d’un meurtre à l’euphorie d’un mariage sans transition) nous laissent parfois dans des états d’égarement; on se laisse dépasser par tant d’énergie avant de se replonger dans une nouvelle intrigue avec la découverte de nouveaux personnages, d’un nouveau lieu, d’une nouvelle ambiance et … d’un nouveau problème traité avec encore plus d’ironie !

Allez donc voir Les Nouveaux Sauvages ! Ce n’est pas un film joyeux mais on rigole beaucoup !

Carla Bouclier

Les Nouveaux Sauvages

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents