Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Chocolat

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 26 Février 2016, 17:40pm

Chocolat

Il était une fois deux clowns : un noir, un blanc.

Réalisé par Roschdy Zem, Chocolat sort en 2016 et s'inscrit dans le cadre du festival Cinémino. Loin d'être un simple conte pour enfant, le réalisateur nous raconte une histoire oubliée, un événement historique que James Thiérrée et Omar Sy nous interprètent. Il s'inspire de la réalité : l'histoire du clown Padilla. Il fait également le choix d'intégrer des éléments fictifs, renforçant ainsi l'intensité et la portée du film. Chocolat est joué par un Omar Sy toujours aussi sincère et émouvant dans son rôle d'ancien esclave cubain. Le clown Footit, lui, est incarné par James Thiérrée, car qui d'autre que le petit-fils de Charlie Chaplin aurait pu jouer ce personnage de mime aussi brillamment ?

Roschdy Zem s'inspire donc de la vie de Rafaël Padilla qui serait né autour de 1965 à Cuba. Le clown Padilla est arrivé à Paris en 1886 dans un contexte colonial où la vie pour un homme noir est difficile. Le film prend notamment appui sur l’œuvre de Gérard Noiriel qui a tenté, par son livre Chocolat clown nègre, de retracer son incroyable histoire. Un réalisateur fasciné par le parcours de cet homme et par cette ambivalence : être noir, dans cette France coloniale, et également vedette de la scène parisienne ? Effectivement Chocolat déclenche des réactions contradictoires autour de lui. Il est impensable, inimaginable de prendre au sérieux un noir. La discrimination, le racisme lui font face et le poursuivent. C'est d'ailleurs ici que le réalisateur se permet d'ajouter un détail fictif à la vie de Chocolat : son arrestation. Cette scène violente n'a jamais eu lieu dans sa véritable histoire mais elle frappe d'autant plus le spectateur. Ce parti pris d'ajouter de la fiction au film touche le public. Cette opposition brutale entre le succès de Chocolat, la joie que le clown offre au public et les coups injustes dont il est victime nous attriste et nous révolte. L'admiration et le rejet s'entrecroisent.

Un devoir de mémoire vis à vis de ce clown, premier artiste noir reconnu. Le réalisateur nous demande de ne pas les oublier. Chocolat et Footit sont les pionniers du duo comique. Jamais auparavant la scène circassienne n'avait accueilli deux clowns à la fois. Aujourd'hui encore les duos comiques sont inspirés de ces deux clowns, ce film leur rend hommage. Afin d'appuyer la véracité de l'engagement historique de ce film, Roschdy Zem ajoute d'ailleurs un court-métrage filmé par les frères Lumières de Chocolat et Footit sous les projecteurs.

La force du film est, sans aucun doute, le lien qui se tisse entre Chocolat et Footit. Ces deux hommes s'aiment et se détestent, ils s'admirent mais se jalousent. Si l'un prétend pouvoir se passer de l'autre, il est évident que c'est leur cohésion qui crée la beauté de leurs spectacles. Leur différence fait leur complémentarité. Les sentiments que Footit ressent pour Chocolat sont ambigües. Est-ce simplement de l'amitié, une amitié intense et sincère ou un amour autre qui mène le clown blanc ? C'est en tout cas cette profonde amitié qui touche le spectateur et le fait sourire lorsque eux-mêmes sont heureux.

« Une très belle histoire de réussite et de déchéance », Olivier Gourmet qui tient un des rôles secondaires de Chocolat nous dévoile ici la beauté de cette histoire pleine de contrastes.

Ce film dans lequel l'admiration s'oppose au rejet, l'amitié à la jalousie et à la haine, la fierté à la colère, la réussite à la déchéance parvient à provoquer le rire et les larmes, la colère et l'injustice mais également la joie et toutes les émotions qui peuvent naître devant un homme qui, quelque soit sa couleur de peau, se bat pour ses rêves.

Sans être un véritable chef-d’œuvre, Chocolat éclaire une histoire que peu connaissent et projette un beau duo d'acteurs sur les écrans. Une belle soirée en famille vous attend dans votre cinéma !

Carla Bouclier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents