Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Les Animaux Fantastiques

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 27 Novembre 2016, 21:18pm

Les Animaux Fantastiques

            Par la barbe de Merlin, Les animaux fantastiques, enfin en salle !

 

             L'univers de J.K Rowling vient de nouveau nous étourdir! Mais cette fois, ce n'est pas en tant qu'aide à la scénarisation que nous retrouvons son nom au générique, mais en tant que scénariste. Cette fois, nous nous retrouvons en 1926, bien avant les aventures d'Harry Potter. Norbert Dragonneau, expert des animaux fantastiques, débarque à New-York accompagné de sa mystérieuse valise, durant une période de trouble pour les "Maj" New-Yorkais (magicien). Une mystérieuse bête sème le désordre dans la ville. Dans ce film de David Yates, avec Eddie Redmayne interprétant le rôle principal Norbert Dragonneau, on retrouve un héros touchant, simple, qui embellit le grand écran. Katherine Waterston interprète Porpentina Goldstein et Dan Fogler se retrouve dans le rôle de Jacob Kowalski. Tous les trois sont accompagnés durant leur aventure des animaux fantastiques.

 

            J.K Rowling, écrivaine d'Harry Potter, a pour la première fois, pour l’adaptation de l'un de ses livres, fait un travail de scénariste. Ce qui n'est pas chose facile pour des écrivains : elle s'en est donc remarquablement bien sortie pour une première. Elle a donné un rythme régulier au film, mais néanmoins change son style d'écriture. Elle donne beaucoup moins d'explications au spectateur, le film ayant une durée limitée qui ne lui permet pas d’approfondir l'univers de la magie. On se trouve dans un esprit : « c'est magique un point c'est tout ». De plus, elle s'est fait prendre par la simplicité d'un combat final grandiose où tout New York est détruit, les "non-Maj" (non magicien) vont comprendre qu'un univers parallèle existe. Elle réussit malgré ce détail à émerveiller le spectateur grâce aux animaux, donc à créer une nouvelle identité à l'univers d'Harry Potter.

 

            Les personnages sont touchants, rigolos, tout comme les animaux. Nous retrouvons David Yates, réalisateur de nombreux Harry Potter : il n'a donc aucun mal à s'immerger dans ce monde fantastique. Malgré un film à gros budget, David Yates arrive à faire respirer le film. Habituellement dans un blockbuster, ne se suivent que d'interminables scènes cut qui sont sensées accentuer l'action. Dans les moments lourds ou scènes importantes, des plans longs et larges sont privilégiés. Le montage donne au film un rythme agréable pour le spectateur. La colorimétrie est utilisée à bon escient, les séquences sombres pour le spectateur le sont aussi à l’écran, tandis que les séquences merveilleuses sont saturées de couleur. Un procédé simple mais qui fonctionne.

 

              Parlons un peu des animaux, personnages à part entière du film. Ils sont drôles, l’image de synthèse est faite avec goût. Je ne vois pas ce qu’aurait oublié David Yates : il rassemble dans ses animaux tout l’univers fantastique. Le spectateur se perd et rêve de pouvoir un jour rencontrer ces animaux. Il y a aussi tout un univers sonore magique très développé.

 

               En bref, un film réussi qui comble le spectateur, je le conseille vivement! 

 

NB: De plus je conseille vivement d'attendre encore quelques semaines pour aller voir le film dans des cinémas tels que la Turbine ou l'Auditorium. Plutôt que de donner au cinéma Gaumont Pathé 12.50€  pour une 3D franchement inutile.

 

                                                                                                        Line Decharel 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents