Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Miss Peregrine et les enfants particuliers

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 27 Novembre 2016, 21:02pm

Miss Peregrine et les enfants particuliers

     En cette saison automnale, il est difficile de résister au tout nouveau chef d’oeuvre de Tim Burton, Miss Peregrine et les enfants particuliers, sorti le 5 octobre 2016 en France. 

 

     Ce long métrage de deux heures raconte l’histoire d’un jeune homme, Jacob (joué par Asa Butterfield) qui a vu son grand-père Abe (interprété par Terence Stamp) mourir sous ses yeux, et qui découvre l’existence d’un monde mystérieux composé d’un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Il veut comprendre ce qu’il s’est passé dans l’orphelinat de son grand père, et retrouver les enfants particuliers dont lui parlait ce dernier. Arrivé dans cette maison, il apprend à connaître les résidents et découvre une à une leur particularité. Par la suite, il découvrira la sienne ainsi que son destin lié à son pouvoir…

 

    Dans ce film, nous pouvons remarquer l’incroyable talent de Tim Burton à savoir doser à la perfection les effets spéciaux. Il n’y en avait ni trop, ni pas assez. Le spectateur était emporté dans la fabuleuse aventure de Jacob et s’attachait très vite à ce personnage au passé douloureux. Certes, son personnage est simple et a peu de confiance en lui, mais je trouve qu’il amène un côté attachant car il est banal et on peut très vite s’identifier à lui. Ce film nous fait rêver et nous raconte son histoire particulière. Cependant, je trouve cela dommage que l’évolution du personnage ne soit pas plus marquée : on peut retrouver à la fin un personnage plus mature (de part ses expériences) mais on retrouve toujours ce petit adolescent simple. 

 

    Le casting est particulièrement remarquable, notamment avec la belle Eva Green dans le rôle de Miss Peregrine qu’elle interprète à merveille ! Son côté oiseau est très bien imaginé et dosé pour ne pas être « lourd ». Quant au méchant, interprété par Samuel L Jackson, il reflète bien la personnalité et l’univers de Burton qui aime les caricaturer. 

 

    Au cours de ce long-métrage, le spectateur n’a pas de répit, il ne s’ennuie jamais. Il est emporté dans cette histoire étrange mais fascinante. C’est pour cela que je le conseille sans problème pour les sorties en famille, entre amis…

 
                                                                                             Charlotte Maciejewski

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents