Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Assassin's Creed

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 24 Décembre 2016, 11:26am

Ah le jeu vidéo et le cinéma! ... Quand un film adapté d'un jeu vidéo sort, il se ramasse des centaines de mauvaises critiques, soit de la part des fans du jeu trouvant que l'univers n'est pas assez fidèle, soit de la part des cinéphiles qui trouvent que le film colle trop au jeu d'origine et que ce n'est donc pas un bon film.

Assassin's Creed est un film adapté du jeu vidéo éponyme, réalisé par Justin Kurzel avec Michael Fassbender, Marion Cotillard et Jeremy Irons. Premièrement, je tiens à préciser que je suis un fan des jeux de base et donc j'y suis allé en connaissant l'univers. Après de nombreuses mauvaises adaptations de jeux ( Silent Hill revelation c'est toi que je regarde) et un warcraft plus que moyen à mon goût, j'étais assez méfiant vis à vis de Assassin's Creed ... et quelle surprise !

Alors oui, le film a de nombreux défauts dont la plupart reposent sur le scénario, je ne peux pas le nier. Mais le film est pour moi plus que bon.

Je vais donc commencer par les côtés négatifs. Le scénario et les dialogues, à défaut d'être mauvais, sont moyens: on voit les rebondissements venir de loin et certains dialogues sont vraiment plats. Quelques plans laissent également à désirer. Pour moi le premier plan, que je vais appeler "caméra aigle" (parce que la caméra suit la vision d'un aigle), dans le monde moderne, est vraiment moche et sent fort l'effet spécial.

Mais à part ça, le film est pour moi vraiment bon. En effet les faiblesses du script sont rattrapées par une réalisation excellente de la part de Justin Kurzel. J'ai été très étonné que dans un film comme celui-ci (block buster adapté d'un jeu vidéo), on retrouve une telle vision d'auteur. J'avais déjà pas mal apprécié Kurzel pour son Macbeth et je ne peux que continuer de l'aimer. Ce réalisateur est un auteur, avec une vision propre à lui-même. Il ne se contente pas juste d'être un "yes man" et de faire tout ce que les studios lui disent. Il réalise le film avec une vision, une ambiance et des plans qui lui sont propres. Je parlais tout à l'heure des plans en "caméra aigle" et, si l'on exclut le premier plan, tous les autres sont juste magnifiques et d'une grande fluidité qui retranscrit très bien la notion de liberté. Kurzel réalise de plus plusieurs plans lourds de sens que je ne m'attendais pas à trouver dans un film tel que celui ci, comme le plan où Cal (Michael fassbender) va voir les personnes ayant été "désynchronisées" ou encore les scènes dans l'animus. On sent un gros travail sur la lumière et cela je pense grâce à Adam Arkapaw, son directeur photo, qui avait déjà bossé sur le très bon Animal Kingdoms de David Michôd, et qui nous livre ici un très bon boulot. 

En dehors de ces plans, pour moi, la vrai force du film, ce sont ses scènes d'actions. Holala! Les scènes d'actions de ce film sont juste magnifiques! Je n'avais pas vu de combats aussi beaux depuis un bon bout de temps. Les actions s'enchaînent avec une fluidité et un rythme parfait qui retranscrit les meilleurs moments qu'on a pu vivre dans le jeu. Je pense principalement à la deuxième scène d'action quand les héros fuient dans Madrid : un grand moment d'enchaînement d'acrobaties et de combats parfaitement chorégraphiés . Ensuite un autre bon point pour moi est la direction d'acteur. Michael Fassbender est excellent, Marion Cotillard, que beaucoup de gens aiment critiquer, est très bonne dans son rôle de scientifique froide et Jeremy Irons est également vraiment bon (en même temps un des derniers films dans lequel je l'avais vu c'est Eragon, donc pas un super exemple de ses capacités). Le film regorge également de bonnes idées toutes bêtes comme le fait que, lors des passages dans l'animus qui se déroulent dans l'Espagne de 1492, les personnage parlent espagnol, ce qui fait donc que le tiers du film est en espagnol (je précise l'avoir vu en VO...  je ne sais donc pas si la VF garde ça). C'est tout bête mais ça rajoute un petit quelque chose. J'aime également beaucoup la version de l'animus : bien que très eloignée de celle des jeux, j'ai trouvé l'idée excellente. Un autre bon côté est que le film ne cherche pas à glorifier spécialement un des camps, que ce soit assassins ou templiers. Alors certes, les assassins sont décris comme les gentils et les templiers comme les méchants, mais ils sont surtout présentés comme ce qu'ils sont, des fanatiques : les templiers avec leur obsession de purifier le monde de la violence et les assassins avec leur obéissance aveugle à leur "credo". Enfin je trouve l'univers très bien retranscrit et expliqué et je pense que quelqu'un ne connaissant rien au film comprendra assez rapidement les enjeux qui sont plutôt bien présentés.  

Bref, pour moi, Assassin's Creed est un bon film, bien que très loin d'être parfait. Certes les combats sont magnifiques mais la première scène d'action est très bordélique. Les plans en "caméra aigle" sont très beaux mais le premier pue les effets spéciaux et, bien que les acteurs jouent très bien, je ne me suis pas vraiment, voire pas du tout, attaché à certains personnages secondaires. Mais je trouve que le film est une bonne adaptation, servie par une vraie réalisation de la part d'un auteur avec sa propre vision et ses partis pris, comme le fait de choisir de faire se dérouler les trois quarts du film hors de le l'animus alors que les jeux font le contraire. Pour moi, ce sont ces partis pris et la réalisation de Kurzel qui font de ce film l'une des meilleurs adaptations de jeux vidéos. Il y a pourtant de nombreuses choses à améliorer, éventuellement dans une suite, que j'espere toujours réalisée par Justin Kurzel.

Roméo Bernardini

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents