Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Passengers

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 23 Février 2017, 15:11pm

Passengers

Avec le casting de Passengers, sorti en 2016, on pourrait s'attendre à un blockbuster misant uniquement sur les acteurs connus et les effets spéciaux. En effet, avec Chris Pratt et Jennifer Lawrence à l'affiche, le film donne envie. Mais ce film est réellement très beau, autant visuellement que scénaristiquement.

Le film explique qu'une compagnie nommée Homestead a pour projet de peupler une nouvelle planète, colonie terrestre. Pour cela 5000 personnes ont embarqué à bord d'un vaisseau qui les emmènera vers Homestead II, la nouvelle planète. Ces 5000 passagers ont été plongés en hibernation, le voyage durant 120 ans. Mais un gigantesque astéroide endommage le vaisseau et provoque le réveil de James Preston, alias Jim (Chris Pratt). Il se rend compte qu'il est le seul à être réveillé, 90 ans trop tôt. Jim tente tout pour se rendormir, sans succès, et passe un an avec Arthur (Michael Sheen), un barman robotique, pour seule compagnie. Pendant son errance, il tombe amoureux d'une femme en hibernation : Aurora Lane (Jennifer Lawrence). Il hésite longtemps à la réveiller pour ne plus être seul, mais finit par le faire.

J'ai adoré ce film. Il part d'un accident, d'un drame, comme dans beaucoup de films, mais on ne retrouve cette situation d'urgence qu'à la fin. Entre ces deux moments dramatiques, la vie des personnages s'écoule de manière calme et sans problèmes. Le film parle de la recherche de la perfection de l'Homme, de sa peur d'être seul et de sa capacité à trouver du bien dans une situation malheureuse. Ces deux personnages sont incroyablement malchanceux, mais aussi extraordinairement chanceux : Ils se sont trouvés alors qu'ils n'auraient jamais du se croiser. Toute la poésie du film repose sur cela : l'amour improbable mais inévitable entre deux inconnus, réveillés 90 ans trop tôt. L'humour est également présent, représenté par Arthur, l'androide le plus humain auquel on aurait pu s'attendre. On en vient même à envier la vie de ces deux naufragés de l'espace : Un vaisseau futuriste rien que pour eux, jusqu'à la fin de leurs vies, quand on y réfléchit, n'est pas si horrible. L'ambiance musicale est elle aussi irréprochable, collant parfaitement aux choix visuels. Les deux acteurs principaux n'ont pas été choisis que par leur renommée : leur jeu d'acteur est impeccable, surtout Jennifer Lawrence qui nous transmet toutes ses émotions. Les plans sont travaillés, avec des mouvements de caméra époustouflants sur l'extérieur du vaisseau, mais aussi au plus près des personnages, ce qui nous fait nous sentir très proches d'eux.

Je vous conseille grandement ce film, autant pour les amateurs de science-fiction que pour ceux de films romantiques.


 

Noé Bastard

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents