Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Les Figures de l'Ombre

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 9 Avril 2017, 21:47pm

Catégories : #Drame, #Biopic

Les Figures de l'Ombre

Les Figures de l’Ombre est un long-métrage américain sorti le 8 Mars 2017, journée de la Femme. Drôle de coïncidence quand on sait que le film va parler de trois jeunes mathématiciennes afro-américaines dans l’état de Virginie en 1961.

La mathématicienne Katherine Goble travaille avec ses deux grandes amies Dorothy Vaughan et Mary Jackson à la NASA. Elles occupent leurs fonctions dans un bureau strictement réservé pour les femmes noires qui calculent des données pour le programme spatial américain. Tandis que Dorothy attend depuis des mois d’être promue superviseur et que Mary aspire à devenir la première femme ingénieur afro-américaine, Katherine doit se faire sa place dans le prestigieux département de Al Harrison. L’ennemi russe a en effet pris une avance importante dans l’exploration spatiale. Les scientifiques américains vont donc devoir travailler d’arrache-pied, afin d’être les premiers à envoyer sur une longue durée un homme en orbite autour de la Terre.

Réalisé par Theodore Melfi, ce biopic a le don de faire connaître à un large public une partie peu connue de l’histoire des droits des femmes et de la conquête spatiale.

Pour commencer, les trois actrices sont touchantes et incarnent avec bonne humeur et énergie ces femmes qui se sont battues pour être entendues en dépit de leur sexe et surtout de leur couleur de peau dans une Amérique encore ségrégationniste. Taraji P. Henson réalise une belle performance tandis qu’Octavia Spencer et Janelle Monáe sont légèrement moins convaincantes.

Les costumes sont magnifiques et la reconstitution de l’époque des « sixties » est très bien réalisée, elle nous immerge complètement.

La bande originale du film est quant à elle composée par Pharrell Williams, qui en est également le producteur. Tout au long du film, elle reste discrète mais efficace, se «fondant » bien dans l’ambiance des années 60.

L’humour est également très présent et détend l’ambiance parfois rude de la course des américains. Malheureusement, j’ai trouvé la réalisation trop classique et on ne sent pas assez la touche du réalisateur… Ce qui est dommage.

Le film est d'autant plus intéressant qu'il est basé sur des faits réels, ce qui ajoute un petit quelque chose non négligeable.


Une des scènes qui m’a particulièrement marqué est tout bonnement la première du film, quand nos trois protagonistes tombent en panne. Une voiture de police débarquent et, instinctivement, la police est synonyme de peur pour elles. Le policier se moque d’elles à plusieurs reprises quand il apprend qu’elles travaillent à la Nasa. Cette scène reflète donc bien ce qui va attendre le spectateur tout au long du film, tout au long de ce combat pour se faire respecter dans un milieu raciste et machiste.

 

C’est donc une bonne chose que cette histoire ait enfin été portée à l’écran. Même si le film ne possède pas La touche magique, il n’en reste pas moins instructif, correct et divertissant !

 

Armand Paris

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents