Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Lion

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 6 Avril 2017, 13:24pm

Catégories : #Biopic, #Drame, #Aventure

Lion

En 2012, l’histoire avait émue le monde entier : Saroo, un jeune garçon indien, s’était égaré dans une gare oubliée en Inde, et avait été éloigné seul de sa maison de plusieurs milliers de kilomètres. Il avait mis plus de 25 ans pour retrouver son village natal et sa famille. Presque cinq ans plus tard, le cinéaste Garth Davis porte à l’image cette magnifique histoire et en fait un drame bouleversant : Lion.

Adapté du récit autobiographique A Long Way Home, Lion est un long-métrage touchant et bien réalisé, tant sur le fond que sur la forme. Sorti en 2017 et réalisé par Garth Davis, ce biopic dramatique de presque deux heures s’est fait remarquer au festival de La Roche-sur-Yon et a été nominé plus de 6 fois aux Oscars, dont celui du Meilleur film.

Dès la première image, dès les premières minutes, on voit le petit Saroo parcourir de remarquables décors naturels en plan large, et l’on devine facilement quel va être le thème pendant les deux prochaines heures : la beauté.

Les acteurs jouent tous à merveille : Dev Patel incarne un jeune adulte troublé par les souvenirs de son passé. Nicole Kidman délaisse les tapis rouges pour incarner une mère adoptive. On notera enfin la remarquable performance du petit Sunny Pawar, incarnant Saroo. N’ayant eu aucune expérience dans le monde du cinéma auparavant, le jeune Sunny se distingue par sa figure malicieuse et son humour innocent.

Le scénario est coupé en deux parties bien distinctes : la première partie introduit l’histoire et l’épopée de Saroo pour rentrer chez lui. Ce « petit bonhomme » va d’ailleurs être confronté à toutes sortes de dangers, et de problèmes sociaux. Cette coupure du scénario pousse le spectateur à s’attacher de plus en plus au sort de Saroo, jusqu’à, parfois, faire couler quelques larmes. Dans la seconde partie en revanche, celui qui était au départ un enfant mignon, devient désormais un adulte rongé par les souvenirs de son passé et sa quête pour retrouver à tout prix sa famille.

Le film aborde de nombreux problèmes, tels que l’adoption ou encore le trafic d’enfants. Il montre avec une réalité crue la misère des habitants de l’Inde, un pays préférant le développement à la sécurité de ses enfants. Comme le sublime Slumdog Millionaire de Danny Boyle, Lion s’essaye à montrer la réalité de l’Inde, où les enfants sont les premières victimes du développement. Le film peint une incroyable quête identitaire, en suivant la vie de Saroo, de son enfance à ses premiers pas en tant qu’adulte.

Les plans sont pour la plupart somptueux, que ce soit de la photographie ou des cadrages.

Lion est donc est très beau film qui se fait remarquer par son authenticité et sa beauté. Sortez vos mouchoirs et courez en salles dès maintenant !

Armand Paris

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents