Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Grave

Publié par Léa Desbiolles sur 1 Juin 2017, 10:32am

GraveGrave
GraveGrave

Grave est un film franco-belge réalisé par Julia Ducournau et sorti en mars 2017. Il a été présenté au festival de Cannes 2016 durant la Semaine de la Critique et a reçu un avis plutôt positif de la part de celle-ci et plusieurs nominations.   

Ce film est un film d'Horreur mêlé au genre dramatique. On suit en effet Justine (Garance Marillier), une adolescente de 16 ans, végétarienne et surdouée, souhaitant intégrer la même école vétérinaire que ses parents (Joana Preiss et Laurent Lucas) et sa soeur, Alexia (Ella Rumpf), végétariens eux-aussi. Sauf que cette première année sera marquée par le bizutage auquel Justine se prête et dans lequel elle mangera de la viande. C'est à partir de ce moment que la transformation de Justine commence : de jeune ingénue, innocente, elle a devenir une sorte de bête sauvage, séductrice avec un besoin de chair inassouvissable. 

En effet, tout au long du film, Justine sera soumise à la découverte d'elle-même, son corps , sa sexualité, ses relations avec sa famille et les autres ... Tout cela sur fond de cité U ultra-bétonnée, d'animaux morts, et de fêtes clandestines, transgressives. Ce mélange étrange offre au spectateur un climat anxiogène où les scènes anodines côtoient les effets gore, ce qui est totalement inattendu et, au premiers tiers du film, on ne soupçonne aucunement que le film nous emmènera par la suite aussi profondément dans la noirceur de l'âme humaine car Grave c'est aussi une étude sur le Mal inné. 

Tout d'abord on peut dire que Julia Ducournau donne au cinéma français un grand coup, en explorant avec brio un genre peu exploité : l'horreur. En effet,  le film est extrêmement dérangeant et malsain avec des moments vraiment gore qui peuvent retourner l'estomac, mais on peut dire que, pour un film portant sur le cannibalisme, ça aurait pu être pire. A la place d'utiliser uniquement l'esthétique gore, la réalisatrice nous offre un film léché avec un grand soin apporté à la mise en scène réaliste et au scénario captivant qui n'offre pas de répit au spectateur jusqu'à sa fin, traumatisante. 

D'un point de vue plus personnel, Grave m'a vraiment marqué, autant par son sujet plutôt inattendu que par la manière de traiter celui-ci. Je ne m'attendais vraiment pas à un tel choc, même si j'avais eu d'excellents retours avant le visionnage. Un film donc à voir (si vous avez plus de seize ans et que vous n'êtes pas sensible à la vue du sang). 

Léa Desbiolles

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents