Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Pirates des Caraïbes 5

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 30 Juin 2017, 12:26pm

Catégories : #Aventure, #Fantastique, #Action

Pirates des Caraïbes 5

Quand j’ai appris que Pirates des Caraïbes 5 était sorti, j’en avais l’eau à la bouche : enfin, après 6 ans d’absence, j’allais retrouver le bon vieux Jack, pour un retour aux sources qui, je l’espérais, serait réussi.

Mais je m’étais trompé… Comme un coup d’épée dans l’eau, le film ne m’a pas fait grand-chose, à part, peut-être, un soupçon de déception.

Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar, sorti en salles en Mai 2017, a été réalisé par Joachim Rønning et Espen Sandberg, réalisateurs travaillant ensemble depuis déjà pas mal de temps.

Vaincu il y a fort longtemps par Jack Sparrow, le Capitaine Salazar, désormais pirate espagnol maudit, a voué le reste de sa vie a une seule et même chose : se venger de Sparrow. Rien qu’au résumé, on se doute qu’il va y avoir de l’eau dans le gaz !

L’équipage de Salazar part donc à la recherche de Jack Sparrow. Ce dernier, accompagné par le fils de Will Turner (Henry Turner), décide alors de récupérer le Trident de Poséidon, le seul artefact magique qui lui permettrait de vaincre définitivement ce pirate, auparavant enfermé dans le Triangle des Bermudes.

Autant vous le dire tout de suite, ce dernier opus n’égale pas les trois premiers films de la saga. Alors, il est vrai, le scénario nous rappelle des souvenirs de La Malédiction du Black Pearl, car l’on y retrouve la même histoire, à quelques détails près : Une équipe de pirates fantôme, avec son capitaine (désormais maudit) qui veut retrouver Jack Sparrow…

Le personnage de Jack Sparrow, jadis très bien interprété par Johnny Depp, a désormais pris l’eau, ne faisant penser plus qu’à une mauvaise copie de lui-même : entre «suréxagération » et actions déjà vues, il en devient presque ridicule… C’est dommage, pour un acteur qui, dans le premier opus, se sentait comme un poisson dans l’eau.

On retrouve également Geoffrey Rush qui incarne -comme à son habitude- fort bien le Capitaine Barbossa. A savoir : la voix française du capitaine étant décédée entre le 4ème et le 5ème film, une nouvelle voix fut choisie.

On notera aussi la présence de deux petits nouveaux : Henry Turner (Brenton Thwaites) et Carina Smyth (Kaya Scodelario). On peine à s’attacher à ces nouveaux personnages qui, je trouve, n’ont pas été assez développés. Kaya Scodelario incarne une scientifique à la recherche du trésor de son père, et n’hésite pas à se jeter à l’eau pour ce rôle. Quant à Brenton Thwaites, il joue plutôt bien le rôle du fils de Turner, mais cela coule de source, pour un acteur ayant déjà joué dans « Maléfique » ou encore « The Giver ».

Parmi les personnages principaux, il en reste un… qui est Javier Bardem. Incarnant le méchant Salazar, il joue avec brio ce Capitaine Espagnol impitoyable. J’ai quand même trouvé dommage que son visage soit entièrement rempli d’effets spéciaux…

On nous avait aussi annoncé le retour tant attendu de Will Turner et Elisabeth Swann… Mais quelle fut ma déception quand je ne les ai vues… que dans les dix dernières minutes du film. Autant dire que leur présence a eu le même effet qu’une goutte d’eau dans l’océan !

Les effets spéciaux sont certes grandioses, mais il y en a beaucoup, beaucoup trop à mon goût. En effet, le surnaturel est ici employé d’une manière qui en deviendrait presque suffocante : la présence du fantastique est, j’en conviens, présent depuis le début de la saga. Mais pas à ce point-là. Avant, il était utilisé de manière raisonnée et sa présence était crédible. Mêlé entre l’imaginaire et le réel, il se fondait parfaitement dans le décor. Mais ici, c’est clair comme de l’eau de roche : ce n’est plus crédible. Le surplus d’effets spéciaux ravi peut-être les fans de Michael Bay, mais ici, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

J’aimerais revenir sur un autre point : l’humour. C’est vrai que certaines scènes sont drôles. C’est vrai que c’est une franchise familiale et qu’il faut faire de l’humour. Mais de là à intégrer des blagues en plein milieu d’une scène qui n’a rien de drôle, non. Cette scène, c’est celle de la prison, où Jack se fait emmener dehors par des gardes. Sur son chemin, un prisonnier l’arrête : coup de chance, c’est son cousin. Jack s’apprête à repartir, mais son cousin lui fait une blague. Pas drôle en plus. Elle n’a rien apporté à l’histoire, si ce n’est faire de l’humour pour faire de l’humour, et rien de plus.

Quant aux scènes d’actions, je dois dire qu’elles sont remarquables et que, pour une fois, les effets spéciaux rajoutent un « plus ». Mais elles sont tirées par les cheveux… Vous me direz que c’est ce qui fait une partie du succès de la franchise mais, encore une fois, c’est un peu trop pour moi. Les scènes sont drôles, travaillées, divertissantes et complètement barges… mais trop exagérées, quitte à boire la tasse.

Le film regroupe tous les ingrédients de la saga, allant des clins d’œil discrets… jusqu’aux blagues déjà vues dans les précédents opus.

On remarque qu’à la musique, ce n’est plus le fabuleux Hans Zimmer, et cela s’entend… Geoff Zanelli a rejoint le navire pour composer la bande-originale : alors oui, ses musiques vont très bien avec les scènes d’actions, mais il manque la « petite touche » d’Hans. On notera que Zanelli avait déjà composé les musiques additionnelles de la Fontaine de Jouvence.

Au final, La vengeance de Salazar n’égale pas les 3 premiers volets. Il reste tout de même un bon long-métrage qui devrait plaire aux fans de la saga. Le film, regroupant de belles scènes d’actions et un humour « bon public », reste quand même agréable à regarder. Allez le voir, pour l’aventure, les effets spéciaux et la beauté de l’océan. Mais faites attention, vous pourriez être… déçus !

Un sixième film est attendu mais, d’ici-là, il passera beaucoup d’eau sous les ponts…

Armand Paris

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents