Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Coeurs purs

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 15 Octobre 2017, 13:05pm

          On rentre dans la salle, on attache sa ceinture, et le film commence. Agnese, lycéenne italienne, ayant fait voeu de chasteté, tombe amoureuse de Stefano, un homme d'une vingtaine d’années. Il garde un parking en face d'un campement de roms. L'histoire principale parle de leur amour impossible. Tout les oppose ; leur famille, leur culture, leur âge.

                Dès les premières images, on sait que l'on aura mal au cœur tout le long de ce manège. La camera à l’épaule est sûrement là pour donner une impression de réalisme. Mais le tremblement permanent de l'image dépasse son objectif et donne mal à la tête. De plus, si quelqu'un devait aller voir ce film, je lui conseillerais d’amener ses lunettes de soleil. Les reflets du soleil dans la caméra sont trop souvent présents, et sortent le spectateur du film. Le scénario n'est pas transcendant non plus : 15 minutes pour arriver au premier baiser alors que, 5 minutes plus tôt, la jeune fille fait perdre à Stefano son poste de vigile à la supérette. Bon, vous me direz le coup de foudre, le pouvoir de l'amour… Mais à cela vous ajoutez des tonnes de questions auxquelles le réalisateur ne répond pas. Beaucoup d’histoires secondaires, à tel point qu'au milieu de l'attraction on perd le fil.

         Quand je regarde un film d'amour, je m'attends à de la musique à profusion . La raison est simple: quand je suis amoureux, j’entends de la musique. Là, je n’ai entendu que deux mélodies, l'une au début, l'autre à la fin. Du coup, certaines scènes d'amour m’ont rendu mal à l'aise. Par contre, malgré un scénario incompréhensible et une caméra tremblotante, la composition était parfaite. Les lieux, la position des objets et des acteurs donnent à l'image une étrange sensation d’harmonie.

      Bon, pour conclure cette critique : si vous aimez regarder les histoires d'amour impossibles, assis dans un manège à sensations fortes, allez voir ce film.

                                                                           Hugo Denis

Coeurs purs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents