Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Au revoir là-haut

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 27 Novembre 2017, 21:12pm

Catégories : #Drame, #Comédie dramatique

Au revoir là-haut

       Lorsqu’un film est signé Albert Dupontel, il faut s’attendre à tout, mais surtout au meilleur.

 

       Adaptation du roman de Pierre Lemaitre, Au revoir là-haut, raconte l’histoire de deux hommes, Édouart Péricourt et Albert Maillard (interprétés respectivement par Nahuel Perez Biscayart et Albert Dupontel) qui après avoir participé à la guerre des tranchées cherchent à mener une nouvelle vie. Édouart à été victime pendant la guerre de l’explosion d’un obus qui lui arrachera une partie de son visage. C’est pourquoi tout au long de l’histoire il portera un masque pour cacher sa blessure. Édouart aime dessiner et c’est d’ailleurs à travers l’art que les deux amis vont réussir à gagner de l’argent notamment en montant une énorme escroquerie après avoir découvert l’annonce d’un concours de fabrication d’un monument aux morts en hommage au victimes du 8ème arrondissement de Paris.

 

        S’ensuit l’évolution d’un récit qui met en scène en lien complexe entre quasiment chacun des personnages du long-métrage, mais avec une simplicité déconcertante. Dupontel nous livre un fil conducteur qu’il est impossible de perdre tout au long de la séance, et ce malgré les 2 heures que dure le film ! Le montage est agréablement bien rythmé et aucune séquence ne plonge dans un ennui, l’action est variée et bien répartie. Une telle finesse d’écriture liée à un travail très soigné de l’image ne peut que mener à un chef-d’œuvre. Un léger grain sur l’image et un filtre de couleurs chaudes proches du Sépia nous plongent dans l’époque du film. Les effets spéciaux présents dans le film sont invisibles car il ne servent qu’à rendre des plans incroyablement simples (Une caméra qui descend du ciel puis passe dans la vitre d’une voiture ? Simple mais agréable à voir, et il y en a d’autres !).

 

          Des répliques travaillées avec soin, des acteurs qui incarnent parfaitement leur rôle, des scènes violentes mais pas seulement physiquement, ajoutez à ça une touche d’humour, de la créativité dans l’image et les accessoires, et enfin des costumes et décors simples sans excès mais très réalistes qui plongent dans l’époque où se déroule l’action.. difficile de trouver des défauts à cette réalisation !

 

          Un conseil, c’est le moment d’aller au cinéma. Ce film est une réussite, et de loin. Il faut le voir pour le croire !

 

Léon Marchelli

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents