Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Carbone

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 23 Novembre 2017, 18:25pm

Carbone

     Carbone est un thriller policier français en couleur de Olivier Marchal sorti le 1er Novembre, le casting de ce film inclus beaucoup de grand nom français notamment Gérard Depardieu, Mickael Youn, Benoît Magimel, mais également d’autre petit acteur émergent comme Guillaume Tranchant aka « Gringe » ou encore Idir Chander. Il s’inspire de la fraude à la taxe carbone de 2008 à 2009 qui a fait perdre à l’État français 1.6 Milliard d’euro.

     Le plus intéressant dans ce film est pour moi la bande originale du film car il comprend des titres de rappeur comme Orelsan et la Scred Connexion qui n’ont pas l’air de coller a l’univers du film à première vu mais qui finalement donne une profondeur au film que je trouve très intéressante. La musique « Suicide Social » du rappeur Orelsan intervient à deux moments clefs dans le film, la première apparition est lors qu’Antoine Roca, PDG depuis 10 ans d’une entreprise en déclin, perd tout espoir de relever son entreprise et songe à mettre la clefs sous la porte. D’abord cette musique m’a sorti du film car la chanson m’était familière et j’ai trouvé que ça n’allait pas avec l’ambiance générale du film, la chanson parle du « dernier jour d’existence » d’une personne lambda qui, dans ces derniers instant, critique toutes les facettes de la société avant de se suicider. En revanche, la deuxième apparition de cette musique intervient vers la fin de l’intrigue alors que le business criminel monté par Antoine durant tout le film s’écroule, alors Suicide Social prend tout son sens car dans la musique on entend « Aujourd'hui, j'mettrai ni ma chemise, ni ma cravate, J'irai pas jusqu'au travail, j'donnerai pas la patte » Antoine à préférer détourné la loi pour se sortir d’une situation délicate plutôt que de travailler pour son entreprise, mais ce n’est qu’une bombe a retardement car tôt ou tard, son activité illégale sera arrêtée et il le sait mais a quand même agit il s’est comme « suicider socialement » et s’est condamné à aller en prison.

     J’ai donc trouvé cette utilisation très intelligente et qui offre un second sens à la musique ainsi que de la profondeur au film. C’était donc pour moi une excellente surprise et je conseillerai Carbone si vous cherchez un bon film mafieux et français !

Armand PAGNIEZ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents