Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Mother! Le film déroutant de l'année!

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 4 Novembre 2017, 18:41pm

Mother! Le film déroutant de l'année!

Jennifer Lawrence et Javier Barden nous proposent un duo enflamé. Tous deux protagonistes de l’histoire, ils nous plongent dans l’intimité du couple de Veronica et de Him. Him est écrivain, il a perdu l’inspiration depuis son dernier roman et cherche désespérément à se sortir de cette impasse. Veronica, beaucoup plus jeune que lui, souhaite aider Him face à la page blanche et transformer leur maison en un  « vrai paradis ».  Elle est surtout une  vraie muse pour lui, mais jusqu’à quand ? Des invités vont venir perturber le quotidien du couple qui va être mis à l’épreuve. Veronica réussira-t-elle à chasser ces personnes qu’elle est seule à trouver intrusives ? Him reconnaîtra-t-il l’angoisse légitime de sa femme face à ces étrangers aux manières envahissantes ? Trouveront-ils un équilibre entre le succès grandissant de Javier et l’intimité de leur vie  familiale ?

Toute l’intrigue se passe dans la maison du couple, le film est réalisé du point de vue de l’héroïne. C’est d’ailleurs un travail remarquable, celui de nous faire vivre l’histoire dans un espace unique, et pourtant jamais pareil. Les prises de vues et les décors sont variés mais cette unité d’espace, duquel on ne sort jamais, nous fait d’autant plus ressentir le cloisonnement de Veronica face à la montée en puissance de sa révolte. La musique, réalisée par le compositeur Johànn Johànnson, n’est pas au premier plan, mais les percussions augmentent le caractère pesant des sentiments du personnage que l’on suit. Vous serez étonné par ce film  qui va de rebondissements en rebondissements, il devient difficile de démêler le vrai du faux, le réel du fantastique. Un film hallucinant, gore et angoissant. On ne sait plus où donner de la tête car, plus l’intrigue avance, plus le film plonge dans le surnaturel. Film frustrant, perturbant, troublant, presque absurde : est-ce un cauchemar ? Celui de Veronica, le nôtre ? Ou est-ce le rêve de gloire d’un artiste voulant créer éternellement ? Loin du strict film d’horreur, au delà du simple film à suspense,  pas totalement fantastique, c’est un film sensitif qui ne laisse pas indifférent.

Si vous aimez les films fous, ce film vous est conseillé ! En revanche, ne venez pas vous plaindre si vous n’avez rien compris ou encore si vous ne savez pas si vous l’avez aimé ou détesté. Il n’y a pas de SAV !

 

Marguerite Maxit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents