Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Thor:Ragnarok

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 4 Novembre 2017, 17:13pm

Thor:Ragnarok

      Taika Waititi réalise le meilleur opus de Thor : Ragnarok , sorti en France en octobre 2017. Thor, Super Héros produit par Marvel Studios; Super parfois, Héros toujours !

 

      Ce film relate la suite des aventures de Thor, Dieu du Tonnerre et Hulk alias Bruce Banner. Thor a pour mission de sauver Asgard des griffes de la Déesse de la Mort, Héla, sa propre sœur dont la puissance maléfique ne cesse de croître. La rencontre entre Thor et Héla sera phénoménale, Héla démontrant sa force infinie en brisant le marteau de son frère d’une main tel un verre de cristal. Marteau qui était jusqu’ici le symbole de la toute-puissance de Thor! Cette scène est assez déconcertante et présage d’un avenir plus qu’incertain pour Thor et son peuple. Thor devra affronter Héla, mais pas tout seul s’il veut vaincre. Thor, déchu, est exilé sur la planète Sakaar, sorte de décharge à détritus tridimensionnelle, accompagné de son frère Loki.  C’est sur cette planète qu’il rencontrera Hulk et une Valkyrie, ancienne guerrière ayant pour mission de protéger le peuple de Thor d’Héla. La valkyrie, depuis l’échec de sa mission, n’est plus  que l’ombre d’elle-même. Au départ, tous les protagonistes susceptibles d’aider Thor semblent défaillants. Entre Hulk, le combattant décérébré, Loki le traitre, et Valkirie l’intéressée ; la fuite de la planète Sakaar et la reconquête de Asgard semblent bien compromises.

 

      Les dialogues parfois profonds et tragiques mais aussi légers et humoristiques rythment le film et permettent de reprendre son souffle entre deux scènes d’actions époustouflantes. L’alternance entre le choix musical de Led Zeppelin qui intensifie les scènes de combats et le Concerto de Bach qui donne plus de profondeur aux situations désespérées nous bouscule émotionnellement. La présence d’Hulk ne me semble pas au départ pertinente, mélangeant trop les genres de super Héros Marvel, mais sa présence met en valeur le personnage de Thor et les facultés intellectuelles de Bruce Banner associées à la dextérité et détermination guerrière de la Valkyrie vont leur permettre de quitter cette « planète décharge » en passant par l’hilarant passage; « l’anus de Satan ! ». Une guerre fratricide est en œuvre. Les dommages collatéraux seront inévitables. Thor peut-il vaincre alors qu’il se sait plus faible face à la force maléfique et croissante de sa sœur ?

 

    Taika Waititi augmente la complicité du public envers les personnages en faisant référence à d’autres super Héros Marvell comme de Dr Strange ou l’apparition de Hulk dans ce film qui fait référence au comics « planet hulk » de Marvel. Il fragilise le personnage de Thor mais  laisse  une grande place à l’humour dans les dialogues, ce qui est parfois désarçonnant ! Nous pouvons passer d’une émotion à l’autre sans réelle transition. Héla incarne parfaitement la Déesse de la mort, surtout lorsqu’elle porte sa couronne et son masque noir. Elle paraît maléfique sous des traits angéliques, incarnée par la magnifique Cate Blanchet que l’on est peu habitué à voir dans ce genre de film.

     Taika Waititi respecte l’essence des deux premiers Thor mais y ajoute beaucoup  d’humour entre et parfois pendant deux scènes de combats extra spectaculaires. Un film familier et pourtant étonnant à voir et revoir pour les amateurs du genre Marvel !

 

Hugo STAKIC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents