Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Brillantissime

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 6 Mars 2018, 20:40pm

Brillantissime

          Le premier long-métrage de Michelle Laroque s’intitule Brillantissime. On peut penser que tous les ingrédients sont réunis pour réaliser une belle comédie à la française mais la preuve en est, ce n’est pas le cas !

         C’est une comédienne qui a de l’ancienneté, elle a joué dans plusieurs films : Comme t’y est belle !  en 2006 ou Le Placard en 2001; et aussi au théâtre: Elles s'aiment avec Muriel Robin et Pierre Palmade en 2018 ou encore Ils s'aiment depuis 20 ans avec les mêmes comédiens en 2017. Elle a d’ailleurs invité plusieurs comédiens aguerris à jouer dans son film. On retrouve Kad Merad, Rossy de Palma, Gérard Darmon, Françoise Fabian, Pascal Ebé, Michael young, la jeune Oriane Deschamps et d’autres…

           Michelle Laroque a surement voulu trop en faire car, au final, on constate un scénario banal. Angela, une femme d’apparence parfaite, doit trouver la force de se reconstruire après l’abandon de son mari et de sa fille le soir de Noël. Son psy, joué par Kad Merad, va l’aider dans cette épreuve. Le spectateur peut rapidement deviner ce qu’il va se passer puisqu’il n’y a pas de grandes péripéties par la suite. On pourrait comparer ce long-métrage à un simple téléfilm.

           Le jeu des acteurs n’est pas transcendant et est assez plat, dû au scénario. Ce film manque de rebondissements et on a tendance à vite se lasser. La question du titre et du rapport avec le film a été mentionnée plusieurs fois dans différentes critiques. C’est vrai que cet adjectif n’est pas forcément représentatif de l’histoire qu’on nous propose. Angela est plutôt naïve, fleur bleue, elle n’a rien d’éclatant. Michelle Laroque a aussi voulu rendre hommage à sa ville natale en tournant son long-métrage à Nice. En effet, de beaux paysages sont filmés, accompagnés d’une bande sonore qui nous embarque dans le sud. On voit aussi le marché aux fleurs, quelques rues puis des plans tournés vers l’horizon. Elle a vraiment voulu qu’on remarque cet environnement.

          Pour finir, le rôle de réalisatrice ne lui correspond peut-être pas et ce long-métrage est sans grand intérêt. De plus, il n’a pas été très bien reçu dans les salles alors j’espère que les prochains long-métrages d’acteurs français comme celui de Frank Dubosc Toujours debout et celui de Sophie Marceau Mrs Mills remonteront le niveau et surtout l’enthousiasme des spectateurs.

 

 

                                                                  Gaultier clémentine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents