Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Le Labyrinthe 3: Le remède mortel

Publié par Alice Dubost 2nde10 sur 6 Mars 2018, 20:39pm

Catégories : #Science-Fiction, #Action, #Aventure

Le Labyrinthe 3: Le remède mortel

 

            Wess Ball nous a certainement tous surpris avec sa saga très singulière des long-métrages "Le Labyrinthe" un, deux et trois. Il nous a présenté trois merveilleux films issus des romans très célèbre de James Dashner. Ceux-ci nous racontent l'histoire de Thomas (Dylan O'Brian), un jeune homme se réveillant pris au piège avec un groupe d'autres garçons dans un labyrinthe géant dont le plan se modifie toutes les nuits. Il n'a plus aucun souvenir du monde extérieur, comme tous les autres garçons. Tous ces personnages sont effrayés et cherchent désespérément un moyen de s'échapper. Ce court résumé vous présente le "Labyrinthe 1" mais, ces derniers temps, dans les salles obscures, c'est "Le labyrinthe 3: Le remède mortel" qui fait débat entre les avis positifs et insatisfaits.

             Le "Remède Mortel" est la suite très distincte de "La Terre Brûlée" (Labyrinthe 2) . Minho (Ki Hong Lee) a été kidnappé par WICKED (une entreprise malveillante) et Teresa (Kaya Scodelario) qui a trahi les blocards (les prisonniers du labyrinthe) pour tenter de trouver un remède au virus qui transforme les humains en monstres. Pour tenter de renverser la situation et arrêter la puissante organisation à l'origine du meurtrier labyrinthe, le groupe prend la direction de la seule ville encore debout, transformée en véritable cimetière. Une course contre la montre est alors lancée afin de sauver l'humanité.

              Chapitre final de la trilogie "Le Labyrinthe", "Le remède mortel" change légèrement la cadence en se portant plus vers de l'émotion forte. Et ça fonctionne ! Le premier épisode "Le Labyrinthe" possédait beaucoup de mystère et de suspense mais avait surtout le don de captiver les spectateurs. Ensuite paru un deuxième tome "La terre brulée" qui avait énormément déçu et dont le charme de son prédécesseur avait disparu. Néanmoins, ici, dans "Le remède mortel", il alterne de façon efficace l'action et l'émotion. De quoi ravir le public ! Le travail derrière la caméra de Wes Ball est formidable, sans toutefois rendre le scénario psychologique. De plus, les séquences importantes sont très compétentes et très divertissantes, tout comme les autres volets. L'interprétation d'ensemble est convaincante, mais cela dépend de la vision de chacun. Dylan O'Brien qui s'est blessé pendant le tournage, et qui a retardé la sortie du film au bout d'un an, interprète avec perfection (comme toujours) un héros attachant et réaliste. Les émotions dans "Le remède mortel" se révèlent plus intenses que dans les tomes précédents, surtout dans sa finale pleine d'émotions et de larmes. Néanmoins quelques scènes viennent ralentir le rythme dans plusieurs dialogues inutiles...c'est la seule chose que je reproche sincèrement à ce long métrage de 2h20.

                Pour conclure, "Le Labyrinthe: le remède mortel" est à mon sens une troisième adaptation très satisfaisante et un agréable divertissement. Si celui-ci fonctionne auprès de nombreux téléspectateurs, Wes Ball envisagera-t-il de poursuivre cette fabuleuse saga en s'appuyant sur le tome quatre "Le labyrinthe: l'épreuve" de James Dashner ? Affaire à suivre...

 

                                                                                                     Alice Dubost 2dne 10

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents