Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Les Invisibles de Louis-Julien Petit

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 25 Février 2019, 12:04pm

Catégories : #Comédie dramatique, #Comédie française, #Comédie Sociale

Les Invisibles de Louis-Julien Petit

Deux femmes sortent d’un petit cinéma de campagne et se dirigent vers un bar où elles s’installent.

« - Ce film m’a remuée pas toi ?

- Je suis d’accord c’est vraiment un film coup de poing je trouve.

- Pourtant c’était un pari dangereux de la part du réalisateur.

- Que veux-tu dire par là ?

- C’est une comédie française sur les femmes Sans Domicile Fixe. Qui aurait cru que l’on puisse tirer à comique un sujet aussi lourd et dramatique.

- Et pourtant c’est pari gagné.

- Oui mais c’est un habitué des films engagés. Tu sais c’est Louis-Julien Petit, il a aussi réalisé Discount.

- Il ne me semble pas l’avoir vu.

- C’est un long métrage où des employés d’un commerce de grande distribution récupèrent des produits jetés pour  monter clandestinement un autre commerce suite à des licenciements. Ils décident de reprendre leur vie en main et de lutter contre le gaspillage alimentaire.

- C’est aussi une comédie sociale ?

- Bien sûr. En plus le réalisateur a fait appel à Corinne Masiero et Marianne Garcia sans oublier que la colorimétrie des deux films est identique comme pour montrer leurs parallélismes.

- Louis-Julien Petit a l’air très impliqué dans les problèmes de société.

- Oui beaucoup, j’ai lu que pour préparer le tournage de Discount il est allé à la rencontre de caissière pour affiner son scénario.

- C’est marrant parce que j’ai entendu dire que le film Les Invisibles est basé sur un livre de Claire Lajeunie Sur la route des invisibles et que le réalisateur est allé dans des centres d’accueil pour écrire son scénario.

- Ce ne serait pas étonnant. Un réalisateur se doit de connaître un maximum le sujet qu’il souhaite traiter. Le contact avec les femmes sans-abris et les travailleuses sociales sont indispensables pour retransmettre au maximum leurs quotidiens et leurs difficultés aux spectateurs. Mais l’authenticité de ce film va bien plus loin ! Est-ce que tu savais que les actrices sont de vraies femmes sans-abri qui jouent pour la plupart leur propre rôle ! Pour ma part je trouve que cela apporte une véritable justesse au film.

- Même pour les actrices professionnelles, ce ne sont pas des choix au hasard puisqu’à la tête du casting on retrouve Corinne Masiero.

- C’est vrai qu’il ne pouvait pas trouver meilleure actrice. C’est aussi son militantisme et sa connaissance du sujet qui donne à ce film autant de résonance.

- Cependant la plus étonnante du casting c’est Audrey Lamy. Qui l’aurait vu dans le rôle d’une travailleuse sociale si tourmentée et dévouée.

- Encore un pari gagné pour le réalisateur qui a réussi à la faire sortir de sa zone de confort.

- La composition sonore était aussi très bien maitrisée. Les rares fois où il y a eu de la musique cela a apporté encore plus d’émotions.

- J’ai même versé une larme vers la fin.

- Le titre non plus n’est pas choisi au hasard.

- Oui il reflète parfaitement bien le sujet c’est un étonnant paradoxe.

- Comment ça un paradoxe ?

- Il choisit comme sujet principal les « invisibles » de la société, les femmes confrontées à elles-mêmes et abandonnées par l’administration dans les rues. Il en fait un sujet à part entière en leur redonnant leur dignité et leur identité, en les mettant en avant pour dénoncer cette situation largement méconnue.

- En tout cas ce film m’a donné beaucoup d’espoir et de force.

- C’est vrai qu’à travers tout ces portraits de femmes on comprend que rien n’es jamais perdu dans la vie.

- Oui il faut toujours savoir rebondir !

 

Maïna Combaz Cappellacci

1ES2

Les Invisibles de Louis-Julien PetitLes Invisibles de Louis-Julien Petit
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents