Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Le Vent de la liberté

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 27 Avril 2019, 15:53pm

Le Vent de la liberté

 

         1979 en RDA, deux familles rêvent de passer la frontière pour l’ouest, mais ce rêve est-il seulement réalisable ?

          Le film nous plonge au cœur de la guerre froide, l’Allemagne divisée sépare amis et familles. L’Histoire du Mur de Berlin nous est connue et pourtant, ce que nous raconte Michael Bully Herbig dans son film l’est peu. Bien des gens ont voulu passer la frontière, certains ont réussi, ils ont tous tenté le tout pour le tout par divers moyens mais comment imaginer un seul instant que le plan des Strelzyk et des Wetzel, les deux familles que nous suivons au fil de l’histoire, puisse être envisageable ? Qui pourrait croire que ce projet fou est réalisable ? Eux voulait donner vie à un espoir, ils étaient décidés et n’ont rien lâché. Lorsque la liberté nous est arrachée on est prêt à tout pour la retrouver, quel que soit le moyen. Le réalisateur nous livre un long-métrage haut en couleur de cette période historique pour le moins sombre en nous faisant découvrir une histoire incroyable, remplie d’espoir, une histoire folle, mais vraie. Ballon, de son titre original, succède à l’adaptation américaine La Nuit de l’évasion, qui reprenait déjà cette incroyable aventure. Pourtant, Le Vent de la liberté, film d’origine Allemande est un réel thriller qui prend l’histoire avec un point de vue nouveau. Aucun aspect moralisateur dans cette adaptation, au contraire, un point de vue interne nous est proposé, celui de ces deux familles. Les enfants prennent une place importante dans le film où le réalisateur cherche à nous montrer combien cette situation a pu être difficile et douloureuse pour eux, qui ont aussi dût tout quitter, suivant le chemin de leurs parents.

          Le Vent de la liberté, le vent du Nord qu’il faut attendre pour pouvoir atteindre l’autre côté, les amours qu’il faut laisser, la STASI à contrer pour avoir une chance de passer ; des heures, des jours, des mois, à amasser le matériel nécessaire afin de coudre sans relâche cette toile gigantesque qui les envolera… C’est bien à bord d’une montgolfière que les Strelzyk et les Wetzel compte rejoindre la RFA, tant espérer, leurs efforts seront-ils concluant ? C’est bel et bien la question que l’on se pose du début à la fin de l’histoire, qui va de rebondissements en rebondissements. Ce film nous plonge dans l’atmosphère angoissante mais trépidante de ces deux familles dont le destin se joue sous nos yeux. Nous ne sommes pas au bout de nos peines et les dernières minutes prolongent encore l’angoisse ressenti jusqu’alors en nous tenant en haleine jusqu’au dénouement final… Où l’incertitude retombe.

Marguerite Maxit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents