Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


La Communion

Publié par Elliot Leclerc (102) sur 27 Novembre 2019, 16:02pm

Catégories : #Drame

 

Film qui sortira en Février 2020, La communion est un film dramatique polonais réalisé par Jan Komasa qui raconte l'histoire de Daniel, jeune homme incarcéré pour meurtre qui  se passionne pour la religion. Envoyé sous semi-libération conditionnelle dans une menuiserie, il se fait passer pour un prêtre et en vient à remplacer le prêtre malade du village. Connu maintenant sous le nom de père Tomasz, Daniel va bouleverser la vie de ce village et de ses habitants conservateurs.

Sous ses aspects comiques ce film reste une tragédie dramatique qui vient s'inscrire dans le même rang que Sorry we missed you (Ken Loach-2019). Ce personnage qui, malgré son statut de meurtrier mène une vie morose, essaie de se remettre dans le droit chemin en se faisant passer pour un prêtre, mais son destin est tracé et on peut voir à la fin que, malgré son dévouement, il est rattaché contre sa volonté à la vie de prison.

Lors des dernières scènes on voit le vrai prêtre Tomasz, venant de la prison de Daniel et qui lui a inculqué toutes les valeurs de la religion (Daniel lui a volé son nom pour construire son identité de prêtre), qui vient au village et qui ramène Daniel à la prison. Retourné en prison, Daniel met fin au film en se battant avec Bonus, un autre jeune de la prison et on suppose qu'il finit par le tuer.

Cette idée de boucle infernale est ainsi confirmée par cette dernière scène car on apprend au milieu du film que si Daniel est en prison c'est car il a frappé un homme à mort pour se vanter devant ses amis et ce passage final souligne donc bien un retour à la case départ.

La scène de combat de fin est très différente du reste du film car elle est extrêmement violente et est filmée caméra à l'épaule avec un mouvement très rapide qui nous amène sur place dans la peau de Daniel qui, pour la première fois se défoule réellement. C'est alors une forme d'empathie qu'on ressent. Cependant cette scène de fin est liée à la première scène où l'on voit Daniel et ses camarades harceler violemment un de leur camarade.

La musique du film est très intéressante car on situe deux styles très différents. Entre techno-électro polonaise et musique évangélique chaque scène musicale reflète les sentiments de Daniel.

Elliot Leclerc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents