Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Adieu les cons

Publié par Enzzo PISCIONE-LUONG sur 23 Octobre 2020, 13:37pm

Catégories : #Action, #Comédie dramatique, #Comédie, #Drame, #comédie romantique

Affiche officielle du film

Affiche officielle du film

Adieu les cons

Film réalisé par Albert DUPONTEL et sorti le 21 octobre 2020, il porte à l'écran Albert DUPONTEL lui-même, Virginie EFIRA et Nicolas MARIÉ. Après le chef-d'oeuvre que fut "Au revoir là-haut", il y a maintenant 3 ans de cela, DUPONTEL nous livre cette fois-ci un film poétique, une "fable tragi-comique" si je peux dire, arrivant à mélanger un humour noir subtil et un côté dramatique. Pour ma part, j'ai tout bonnement aimé le film. Il dégage quelque chose de très différent et positif de ce que le cinéma français à l'habitude de nous offrir chaque année (je fais référence à la masse de comédies françaises qui sortent en salles chaque année et qui rend notre cinéma de plus en plus pauvre artistiquement, je précise par ailleurs que le cinéma français n'est pas composé uniquement que de comédies et heureusement d'ailleurs, je dis simplement qu'elles sont plus mises en avant pour le grand public). "Adieu les cons" est donc une fraîcheur inattendue surtout en cette période sombre. C'est un film à la réalisation et à la mise en scène originales et qui peut se montrer assez révolutionnaire et novateur dans sa gestion de l'humour et des questions sociales. Ce n'est d'ailleurs pas anodin si l'on regarde la filmographie d'Albert DUPONTEL qui a toujours su manier l'humour en abordant souvent des thèmes sociaux (Ex: "Bernie", sorti en 1996).

C'est donc l'histoire de Suze Trappet (Virginie EFIRA) à qui l'on diagnostique une maladie très grave et incurable, ses jours étant donc comptés. En guise de dernière volonté, elle décide alors de retrouver son fils qu'elle a dû accoucher et abandonner sous X à l'âge de 16 ans. Elle rencontrera dans des circonstances inhabituelles un certain JB (Albert DUPONTEL), un pro de l'informatique en plein "Burn-out" suite à son renvoi et Suze rencontrera un aveugle archiviste du nom de M.Blin (Nicolas MARIÉ). Suite à un gros malentendu, ils seront poursuivis par la police à cause d'un accident provoqué par JB, ce dernier voulant se suicider avec un fusil de chasse, il rate malheureusement son coup et vise un de ses collègues de bureau.

Le film possède de nombreuses choses très intéressantes à analyser. Tout d'abord, il y a un vrai travail de la mise en scène et de la réalisation. L'aspect "Tragi-comique" du film se fait beaucoup plus ressentir aux travers de la réalisation de DUPONTEL, on a une scène où le personnage de JB est dans le bureau de son patron. Le plan moyen de la scène montre l'intérieur de la pièce éclairée par une lumière orangé virant légèrement au blanc, on remarque aussi un jeu de rayons de lumière avec les rideaux du bureau et DUPONTEL va ainsi accentuer sur les ombres et les noirs sur l'intérieur de la pièce et sur les personnages. Créant ainsi un jeu d'ombre et un joli contraste entre les personnages et la lumière. Le montage du film rend ainsi le tout dynamique, il est toujours rythmé par rapport à l'histoire et au situation.  Un vrai travail sur les dialogues et sur la caractérisation des personnages est aussi à l'oeuvre. Un travail qui accentue le côté humour noir du film. Lorsque le médecin fait apprendre la nouvelle à Suze à propos de sa maladie, il fait justement une comparaison des anticorps qui attaquent les cellules saines à la police, et Suze répond avec humour en disant que ses anticorps sont alors bêtes. Aussi, juste avant de se suicider, JB se filme pour exprimer ses aveux, et dit ensuite qu'il est désolé de la saleté qu'il va laisser pour les femmes de ménage.

Le film a aussi cette particularité de traiter de nombreux sujets concernant la société dans laquelle on vit. Et cela a un sens avec le fait que le film s'appelle "Adieu les cons" qui est non seulement la phrase que dit JB juste avant sa tentative de suicide. Ce titre a donc un sens puisqu'elle fait référence à la société dans laquelle on vit, ce n'est d'ailleurs pas pour rien que le personnage de JB est un informaticien de génie, c'est donc au travers de ce personnage que l'on découvre tous les défauts que constituent ce nouveau système trop encré dans le monde numérique (reconnaissance faciale, piratage, domotique etc...), ces nouvelles technologies donne un aspect plus facile à la vie, ce qui n'est pas de tout le cas étant donné que ce sentiment n'est qu'artificiel. Ce sentiment rend donc les gens très indépendants vis-à-vis de l'informatique les rendant tout simplement "cons". Le film traite aussi de la nostalgie par rapport à une époque du passé et du monde qui change constamment au fil du temps, lors d'une scène en voiture avec Suze et Mr.Blin. Aveugle, il se remémore donc en tête différents lieux de la ville, sauf qu'à la place on a quelque chose de complètement de différent, il évoque par exemple un bar mais sur le reflet de la vitre on peut voir que ce bar est fermé ou alors il évoque un parc de jeu pour enfant mais à la place il y a un grand centre commercial qui est reflété aussi sur le vitre de la voiture.

Si je pouvais évoquer un seul défaut, se serait la relation amoureuse qu'entretienne les personnages de Suze et JB, on comprend certes leur motivation et leur psychologie, ce qui fait que l'on s'attache à ces personnages individuellement, mais cette relation n'est pas assez développée à mon goût. Et les blagues faîtes avec Mr.Blin ne vont jamais dans l'extrême mais le faire tout le temps se cogner sur quelque chose est marrant au départ mais ça l'est un peu moins quand c'est répété plus souvent, le film n'en abuse pas pour autant.

Enfin comme je l'ai dit, "Adieu les cons" est un film d'une fraîcheur innovante et pleine d'originalité dans sa réalisation. Il m'a marqué car c'est très rare de voir un film français de cette qualité surtout quand il est diffusé au grand public. J'ai pour ma part rigoler et pleurer devant ce film. Chacun de ces personnages sont touchants et sans révéler plus en détail l'histoire du film, la fin est tout simplement belle se terminant sur JB et Suze qui disent ensemble "Adieu les cons". 

Enzzo PISCIONE-LUONG Term2

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents