Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


All for my mother

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 28 Octobre 2020, 13:57pm

Catégories : #Drame

All for my mother

All for my mother est la traduction anglaise du titre original Wszystko dal mojej matki, un film polonais brillamment réaliser par Malgorzata Imielska qui met en scène Zofia Domalik dans le rôle d'Olka le personnage principale avec Halina Rasiakówna et Maria Sobocinska qui jouent les personnes de son entourages. Ce film d'1h43 sortie le 16 septembre 2019 est un drame que je trouve parfaitement réalisé. La manière très cru employée pour faire passer les sensations ou des sentiments fonctionne a merveille pour le meilleur ou pour le pire...

Peu de mots ont une connotation émotionnelle aussi forte que "maman". Certains y verront l'amour ultime, d'autres la sainte Marie ou la mère patrie, mais Olka, cette orpheline différente des autres, y vois simplement tout. Sa mère représente le désir ultime qu'elle a poursuivis depuis toute sa vie. Depuis l'orphelinat où elle a été placée quand sa mère l'a abandonnée à ces cinq ans, jusqu'a la prison pour mineurs où elle est retenue pour multiples fugues de son ancien orphelinat, en passant par son inconscient profond, dans ces rêves. Coincée derrière les barreaux de la prison pour mineurs et surtout dans son désir foudroyant de retrouver sa mère, elle s'automutile et suis des cours de sports, elle cours pour essayer de s'en sortir, son but est d'intégrer un championnat pour que sa mère la reconnaisse à ce moment la.

C'est cet attachement maternelle indémontable qui maintiendras tant bien que mal l'espoir en Olka et qui la pousseras plus tard a s'enfuir de la prison pour mineurs dans l'espoir de retrouver sa mère et la paix par la même occasion. Olka pense qu'a partir du moment où elle retrouvera sa mère, sa vie redeviendras un rêve et redeviendras comme le seul souvenir qu'elle a précieusement gardé dans une caméra cassée, se qui l'attend en dehors des murs étroits de sa prison est l'inverse de rêve idyllique qu'elle se faisait du monde extérieur. 

Les couleurs très sombre et froides traduisent bien la quasi absence de lumière dans la vie de cette jeune orpheline que la vie a injustement décidé de maltraiter...  L'ambiance sonore transmet une angoisse presque permanente, tel que dois la ressentir Olka au fur et a mesure de ces horribles mésaventures. Chaque onces d'espoir est vite détruite par un destin glacé qui lui colle a la peau...

Je conseille de voir se film si vous êtes prêts a voir l'horreur que la vie peut faire subir a certaines personnes et que vous avez l'estomac bien accroché. C'est un très beau film, très intense, on en ressort changer et je trouve ça très intéressant.

Ilan Courlet        

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents