Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Banlieusards

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 20 Novembre 2020, 12:35pm

Banlieusards

Banlieusards

 

Banlieusards est le premier film de Kery James, jusqu’ici rappeur, et de Leïla Sy. Le film sorti en 2019 raconte le destin de trois frères qui ont grandis dans une banlieue parisienne sensible et se déroule en juin 2018. Tous sont très différents notamment Demba et Soulaymann. L’un vivant dans la criminalité et la vente de stupéfiant et l’autre étudie le droit et aspire a devenir avocat. Entre ceci, Noumouké, le plus jeune, est perdu et ne sait quel exemple suivre. Mais tous sont liés par leur mère qui les élèves seule et semble fragile, elle a une très grande emprise sur ses fils et notamment sur les excès de Demba puis de Noumouké qui semble finalement suivre ses pas. Par exemple lorsque la mère est victime d’un AVC, l’aîné semble regretter ses actes et remettre en question ses choix de vie. Les frères remplacent l’autorité manquante du père pour Noumouké. Le film se centre d’avantage sur Soulaymann , de son concours d’éloquence et de sa relation avec Lisa, amie et concourante aussi avec lui. Et on ressent d’ailleurs que le point final du film est la concours , scène très longue qui reprend tout les enjeux du film dans la prestation des deux étudiants.

Le long métrage soulève beaucoup de questions sur la vie an banlieue et l’image qu’en ont les autres personnes. Il se distingue de beaucoup d’autres films sur le sujets de par l’originalité de son histoire et la façon dont il nous plonge dans les problèmes des frères et de leur entourage. L’ambiance varie de façon intéressantes quand l’histoire se centre sur les enjeux d’un autre personnage , de part la lumière, la musique... Quand c’est Demba,l’ambiance est sombre et oppressante Mais quand on parle de Soulaymann, c’est d’avantage lumineux et tranquille.

Les acteurs sont cohérents et réalistes. Dans le long métrage , on reconnaît bien l’univers et la fine mais fracassante écriture de Kery James. Un film choc et émouvant et des messages véhiculés a la perfection.

 

Paul.b

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents