Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Dunkerque

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 21 Novembre 2020, 16:00pm

Dunkerque

 

             Mai 1940, une guerre effroyable, coincés à Dunkerque, l’ennemi de tous côtés, comment vont-ils leur échapper ? Un événement historique, les soldats allemands encerclent les troupes britanniques, françaises, canadiennes et belges : en tout, 400 000 soldats pris au piège. L’opération Dynamo se met alors en place, le but : évacuer le plus de soldats vers l’Angleterre.      

Voilà comment Christopher Nolan nous plonge dans la Seconde Guerre Mondiale à travers ce chef d’œuvre incontournable Dunkerque, de son vrai nom Dunkirk sorti en 2017. Ce réalisateur, scénariste, monteur et producteur britannico-américain très réputé est connu pour ses longs-métrages comme Memento ou bien la trilogie The Dark Knight. Il obtiendra de nombreux oscars et même sa plaque à Los Angeles en 2012. Co-fondateur de la compagnie Syncopy films avec sa femme, il devient commandeur de l’Ordre de l’Empire Britannique en 2019 par la reine Elisabeth II.

             Des soldats voulant fuir le pays, des civils anglais mobilisés, pilotes, trois points de vue que nous découvrons tout au long du film, différents des uns des autres, mais tous liés par la guerre. Survivre sur la terre, sur la mer et dans les airs. Tommy (Fionn Whitehead), Gibson (Aneurin Barnard) et Alex (Harry Styles) veulent à tout prix fuir Dunkerque et rentrent alors dans un combat contre leur survie. Mais leur chemin est semé d’explosions et de terreur dans un chaos total. Des bateaux bombardés par l’ennemie, des coups de feu, une ambiance pesante que doivent surmonter ces trois soldats. Les sons et les bruits sont époustouflants et terriblement bien rythmés, à base de tirs, de musiques de fond inquiétantes. Une seule idée en tête : survivre. Des civils mobilisés, voilà ce que sont M. Dawson (Mark Rylance), son fils Peter (Tom Glynn-Carney) et un garçon prénommé George (Barry Koeghan). Traversant la Manche dans leur bateau de plaisance pour secourir leurs soldats britanniques, un acte de bravoure héroïque pour de simples anglais. Trois pilotes dont Collins (Jack Lowden) et Farrier (Tom Hardy) ont comme mission de protéger l’évacuation de Dunkerque. Ils vont devoir affronter l’ennemi dans les airs, une bataille sans relâche à en couper le souffle. La maitrise du réalisateur se voit non seulement dans les scènes d’action comme les combats aériens mais aussi dans le peu de dialogues : les expressions terrifiées des soldats, les moments d’angoisse, de lâcheté passant par les regards et les gestes suffisent à nous plonger au cœur de l’action.

             Un long métrage palpitant qui méritera trois oscars en 2018, un succès mondial. Ce n’est pas un de ces films qui met en avant les morts, le sang, mais plutôt un film mettant en avant la survie, qu’on regarde la boule au ventre en attendant désespérément que ce chaos se termine. Ce film est, pour moi, un des meilleurs traitant sur la Deuxième Guerre Mondiale mais aussi un incontournable de Christopher Nolan.

DENIGER Emeline

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents