Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


The Equalizer

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 20 Novembre 2020, 14:32pm

The Equalizer

               Ce thriller inspiré d’une série télévisée policière des années 1980 marque les retrouvailles entre Denzel Washington et Antoine Fuqua, qui avait déjà travaillé ensemble pour le film « Training Day » en 2001 qui lui avait permis de décrocher l’oscar du meilleur acteur. Dans ce film Robert McCall, incarné par Denzel Washington, ex-agent de la CIA au passé trouble, va se retrouver confronté à la mafia russe alors qu’il menait une petite vie tranquille à Boston.

Alors qu’il mène une vie paisible, Robert McCall un ex agent au passé mystérieux qui travaille désormais dans un magasin de bricolage, va rencontrer un soir, dans son bar habituel, une jeune prostituée, Teri (Chloë Grace Moretz), sous l’emprise de la mafia Russe et va décider de tout faire pour l’aider. La première partie du film se concentre sur la vie et les relations du personnage principale qui s’avère à la fois attachant et mystérieux. Durant la journée il travaille dans un entrepôt de bricolage et sur son temps libre il aide un collègue, Ralph, à préparer un test pour rejoindre la sécurité du magasin. Le soir il n’arrive pas à dormir et se rend donc dans un dinner pour lire et boire son thé. C’est là qu’il va faire la rencontre de Teri. Son passé d’agent à laisser des séquelles, il l’a rendu maniaque, sujet à des TOC, il chronomètre tout. Il est très rigoureux et a une impressionnante capacité à analyser ce qui l’entoure. Et quand Robert anticipe ces actions avant un combat Fuqua s’amuse avec des ralentis et des zooms pour nous montrer des détails parfois sans intérêt. Pour ce qui ai de nous montrer les armes qu’il va utiliser c’est justifié, mais les gros plans sur des tatouages ou des bijoux portés par les hommes qui l’attaque n’apportent pas grand-chose, ce qui fait perdre de la crédibilité à certaines scènes qui deviennent un peu moins passionnantes. Pour ce qui est du personnage de Robert le film le fait évoluer en justicier qui viendra en aide au plus démunit. Teri est rapidement oublié, on regrette de voir le personnage de Chloë Grace Moretz disparaitre aussi vite car elle reste l’un des seuls personnages qui émeut et suscite de l’empathie et Robert doit se débarrasser des hommes de main de la mafia Russe. Denzel Washington joue très bien son rôle ce qui n’a rien d’étonnant car c’est un registre qu’il occupe depuis plusieurs années. Du coter des scènes d’action le film s’en sort bien, elles sont violentes et terrifiantes. Deux hommes vont s’affronter, d’un coter Robert très efficace lorsqu’il s’agit de tuer, peu importe l’arme et de l’autre Teddy (Marton Csokas), l’homme de main chargé d’en finir avec lui. Ce dernier va user de méthode plus radicale tel que tabasser à mort un irlandais ou bien étrangler de froideur une jeune prostituée. Ces scènes rapides et ou la mise en scène va droit au but sont aussi appréciables.

En résumer The Equalizer n’a rien à voir avec la série des années 1980, et malgré un scénario parfois facile à anticiper il reste tout de même un très bon film à voir avec des personnages comme Teri et Robert qui sont bien développés et des Russes malheureusement un peu trop stéréotypés. Les scènes d’action sont appréciables et bien équilibrés, certaines sont longue et d’autre vont directement à l’essentiel. Même si la cinématographie de Antoine Fuqua laisse à désirer Equalizer reste un très bon film et de loin un de ses meilleurs.

 

ROUX Timéo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents