Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Project Power

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 22 Février 2021, 21:02pm

Project Power

Project power est un film d'action/thriller de science fiction américain réalisé par Ariel Schulman et Henry Joost et produit par Netflix, Screen Arcade et Supermarche. Ce film de 114 minutes sorti en 2020 est incarné par les acteurs Jamie Foxx dans le personnage de Art (ancien soldat), Joseph-Gordon Levitt dans le personnage de Frank Shaver (policier), Dominique Fishback dans le personnage de Robin (jeune dealeuse) et Rodrigo Santoro dans le personnage de Biggie (créateur dès la pilule, le méchant).

 

Se déroulant dans un futur proche en Nouvelle-Orléans, une nouvelle drogue a été crée : la power. Celle-ci permet d’acquérir un pouvoir pour une durée de 5 minutes. Toute personne la prenant peut se voir obtenir un pouvoir grandissime comme par exemple une force surhumaine ou alors peut simplement mourir. Cela crée une très forte hésitation pour les personnes qui souhaitent prendre la "power" mais ne ralenti pas pour autant les plus fous a se jeter dessus. Nous suivons alors l’histoire de trois personnages Art (Jamie Foxx) un ancien soldat ayant perdu sa fille dans un accident, Frank Shaver (Jospeh-Gordon Levitt) un policier charismatique un peu louche, Robin (Dominique Fishback) une jeune dealeuse qui s’occupe de faire circuler la "power" à travers la Nouvelle-Orléans. Ces trois personnalités s’allient alors pour arrêter le créateur de la "power" soit Biggie (Rodrigo Santoro) le "méchant basique" du film. Project power nous fait entrer dans une atmosphère très spéciale et captivante notamment avec ses ambiances nocturnes et ses couleurs très vives qui rappelle l'ambiance visuelle de Nerve, l'un des précédents films d'Ariel Schulman et Henry Joost.

 

Netflix et les réalisateurs nous présentent alors un film d’une durée de 114 minutes soit presque 2 heures, avec un rythme très rapide qui force le spectateur et le maintient à rester concentré. Car même avec un changement rapide de plans, une histoire très clair, allant droit au but, le spectateur s’ennuie quand même un peu. En effet, le contenu de Project power est faible et peu captivant, le scénario pas très poussé présentant un père ayant perdu sa fille qui tente d’arrêter les méchants se voit être plutôt basique. D’ailleurs, en se concentrant uniquement sur l'histoire, on peut alors avoir un fort sentiment de "déjà vu". Mais ce n'est pas pour autant que le film est "mauvais" en soit, il reste très bon dans l'ensemble, le concept de pilule qui donne des super pouvoir est une superbe idée même si je pense qu'elle n'est pas assez exploité car une pilule donnant un pouvoir aléatoire pendant seulement 5 minutes où nous avons par ailleurs le risque d'en mourir, je trouve ça plutôt dommage de s'en limiter qu’à ça. J’aurais effectivement trouvé plus logique d’avoir accès à ce pouvoir de manière illimitée et d'avoir la capacité le contrôler en décidant soit même de quand l'utiliser car même si le film semble vouloir rester dans un contexte plutôt réaliste sans partir dans des choses beaucoup trop irréalistes, cela aurait été plus judicieux de pousser le concept un peu plus loin. Malgré cela, ce concept laisse quand même place à de nombreux moments de combats et d'actions super intéressants, captivants et très réussis notamment grâce aux nombreux mouvements de caméras : saccadés, suivants les coups et les armes etc ... qui rendent ces scènes très dynamiques. 

 

En revanche, malgré quelques erreurs ou simplicité du scénario, le visuel est à couper le souffle ! Le travail réalisé sur les effets spéciaux, la colorimétrie et les ambiances est pour ma part bluffant. Concernant les effet spéciaux, il sont très réalistes notamment lorsque les personnages possédants des super pouvoirs se transforment, mais plus particulièrement lors de la scène du personnage détenant le pouvoir du feu qui m’a le plus marqué car les details et la beauté des flammes sont remarquables. Concernant ensuite les couleurs, elles se trouvent être uniquement chaudes et cela pendant toute la durée du film. Celles qui reviennent le plus souvent sont le rouge, orange, jaune et rose. Cependant, ces couleurs sont le plus souvent utilisées pendant les scènes de nuit car il est plus simple d'en tirer meilleurs profits, mais pendant les scènes de journées les couleurs restent chaudes certes mais plus "fades" et "sèches". Lors de la scène du personnages possédant le pouvoir de s'enflammer, les couleurs chaudes amplifient le ressentiment de chaleur qui nous fait d’ailleurs littéralement transpirer et nous plonges pleinement dans l'action. On sent d’ailleurs que la plupart du budget du film est parti dans les effets spéciaux et l'aspect visuel en négligeant un peu la partie de l'histoire et de son contenu ...

 

Même si ce film est beaucoup critiqué et peu apprécié des spectateurs par son manque de contenu et de concept pas assez exploité, je trouve que ce film reste quand même très bon et très agréable à regarder. Il plairait sûrement aux amateurs de petits films d’action avec surtout du combat et un visuel soigné. Le duo de choc des acteurs Jamie Foxx et Joseph-Gordon Levitt, chacun très charismatique embelli grandement le film et permet à celui ci d’être encore plus agréable. 

 

Gianni Bailo T2

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents