Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


If Anything Happens I Love You

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 2 Juin 2021, 10:03am

Catégories : #Drame

If Anything Happens I Love You en français Quoi qu’il arrive je vous aime est un film d’animation muet américain écrit et réalisé par Michael Govier et Will McCormack en 2020. Le film a été produit par Gilbert Films et Og Good Productions et disponible sur Netflix depuis novembre 2020. Un court métrage dramatique d’une dizaine de minutes racontant l’histoire de parents en deuil qui se retrouvent aspirés dans le vide immense créé par la perte de leur enfant survenue lors d’une tragique fusillade dans une école.

Au début, un quartier avec des maisons identiques presque fade, une table avec aux extrémités deux parents attristés avec un bouquet de fleurs fanés au centre de la pièce. Un repas silencieux sans discussion seulement animé par deux ombres exprimant les vraies émotions des parents. Tout est en noir et blanc sauf quelques flashbacks, entre rêve et cauchemar, ce film invite ceux qui ont vécu ce genre de drame à se rappeler les bonnes choses, plutôt que de sombrer dans la tristesse et le désespoir.

 

La musique a une place très importante dans ce film, alternant entre une mélodie mélancolique au piano et un son pop qui permet de se rappeler les bons souvenirs. Un sentiment pesant s’empare de nous dans les longs silences laissant place aux bruitages de pas/ de couloirs et évidemment des coups de feux. Pas besoin de mots pour comprendre la douleur de ces parents qui ont perdu leur enfant dans une fusillade à l’école, seules les images et les sons permettent d’exprimer ce qu’ils ressentent vraiment au fond d’eux.

 

La scène de l’école signifie la fin de tout : la fin du film mais aussi celle de la petite fille. Sachant ce qui est sur le point de se passer, les ombres des parents tentent de l’empêcher d’entrer dans le bâtiment, mais elles échouent. Accroché au-dessus de la porte, nous pouvons observés le drapeau des Etats-Unis pour nous rappeler le lieu des affreux évènements. Celui-ci est en couleur pour encore plus dénoncer ce pays qui accepte de laisser le pouvoir d’arraché des vies à des familles à des gens affreux sans scrupule. Après les coups de feux, plus d’animation, un fond noir avec le son de l’ambulance surplombant les cris des élèves apeurés. Puis un SMS qui donnera son nom au film est envoyer avant un trou noir : la mort attendue de la jeune fille.

La question des armes est très présente dans ce film, comme nous le savons il y a eu de nombreuses fusillades dans les écoles publiques aux Etats-Unis depuis de longues années. Rarement une œuvre aussi courte s’est attaquée aux conséquences dévastatrices de la violence armée avec autant de justesse. C’est dans cette apparente absence de revendication politique que l’engagement de Quoi qu’il arrive je vous aime se révèle finalement efficace.

 

Malgré le drame, le film s’achève sur une note positive en montrant les parents enlacer avec l’ombre de la fille qui devient une lumière vive entre les ombres de ses parents endeuillés.

J’ai trouvé ce court-métrage engagé extrêmement émouvant car même si le style d’animation est assez simple, le spectateur est frappé par l’émotion qu’il dégage. Comme les plans serrés qui captent parfaitement les petites expressions de tristesse ou de joie des personnages. La douceur de la mise en scène, l’amour que portent les parents à la jeune fille et l’émotion liée aux souvenirs font le charme de ce film délicat. Je le recommande fortement !

 

Lydie ROGUET 1°6

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents