Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Rouge

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 6 Novembre 2021, 10:52am

Affiche du film “Rouge”

Affiche du film “Rouge”

  5 ans après la sortie de Good Luck Algeria, Farid Bentoumi revient avec son nouveau film Rouge et parvient à mélanger les thèmes de l’écologie et de la famille.

 

  Pour le scénario, Bentoumi s’inspire d’une histoire vraie, Nour Hamadi (Zita Hanrot), venant tout juste de se faire renvoyer de son ancien poste d’infirmière dans un hôpital, se fait embaucher dans une usine chimique où travaille son père, Slimane (Sami Bouajila), depuis 29 ans, en tant qu’infirmière et secouriste. Peu de temps après son entrée dans l’usine, une conférence tenue sur l’écologie et la pollution de l’usine fait remarquer une journaliste indépendante nommée Emma (Céline Sallette), qui s’interroge sur la vérité des rejets de liquides toxiques de l’usine. Remarquant un grand manque de soin apporté aux employés de la part de l’usine, Nour décide de s’allier à Emma pour découvrir la vérité à propos de cette usine et la dévoiler au public, quitte à perdre sa famille.

 

  Bentoumi vient nous impressionner avec des couleurs chaudes présentes tout au long du film, et en particulier du rouge, couleur symbolique car en plus d’être le titre du film, c’est également la couleur des liquides toxiques rejetés par l’usine. Dans cette œuvre, cette couleur vient également représenter la passion et l’intensité, amplifiées par les nombreux gros plans filmés. En plus de ça, le rythme du film au début est plutôt rapide, on est tout de suite plongé dans l’histoire avec une introduction directe à la situation actuelle. Le jeu des acteurs vient aussi grandement participer à cela, j’ai personnellement été bien prise par le jeu de Zita Hanrot qui a une aisance à faire partager ses émotions aux spectateurs, les thèmes d’écologie et de la famille ont l’air plutôt distincts mais Bentoumi a parfaitement réussi à les rassembler sans négliger un thème à l’autre, je me suis autant sentie concernée par la relation entre Nour et Slimane ainsi que le reste de sa famille, que par le projet de Nour et Emma de trouver la vérité par rapport aux rejets toxiques de l’usine et j’ai pu observer le point de vue des deux côtés, autrement dit de Nour et Slimane.

 

  Je pense que ce film est une réussite, malgré une histoire plutôt ordinaire je n’ai pas regardé l’heure une seule fois pendant le film et le personnage principale est plutôt réaliste, partageant des défauts comme tous les autres personnages.

 

— Emma Gouny, 2DE04.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents