Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


Un polar bien ficelé

Publié par les élèves du lycée Baudelaire sur 8 Mars 2022, 18:39pm

Le très reconnu auteur de polars Harlan Thrombey est retrouvé mort dans son bureau. Alors que tout d’abord les circonstances semblent indiquer un suicide, Benoit Blanc, détective privé,se persuade d’un meurtre. Débute alors une série d’interrogatoires, sur tous les membres de la famille de la victime, dévoilant ainsi la multitude de secret qui anime chaque personnages..


La famille au centre de l’intrigue d’À Couteaux est étroitement liée au thème du jeu de société Cluedo : ces décors confortables, les costumes, le casting et l’atmosphère aux airs d’un roman de Christie peignent cette ambiance cadrée, en apparence simple mais assumant des dessous complexes et bien tirés de fils rouges sur un fond de liège. En effet, l’histoire commence d’une classique manière, avant de réussir à nous semer au fil de rebondissements étonnants, avec à la clé un dénouement que le réalisateur nous invite à essayer de deviner. Avec une sorte de Sherlock Holmes et d’Hercule Poirot, assurément doué et lui aussi pour le moins imprévisible joué par Daniel Craig, à Couteaux tirés sait ainsi se montrer rudement efficace, quand il semble nous amener dans des directions franchement surprenantes, tout en sachant retomber sur ses pieds. On peut en cela saluer le scénario complexe et bien mené de Rian Johnson, véritable morceau de bravoure riche en virages abrupts et autres révélations enchaînées. Sans oublier l’humour, malgré tout très présent dans le film. Ayant bien peaufiné tous les détails, influencé par les références du genre, on sent un réalisateur est bien plus à l’aise dans ce genre d’environnement, où sa mise en scène, pleine d’ampleur, très attachée aux acteurs, s’avère beaucoup plus pertinente et spectaculaire que pour ses dernière réalisations, notamment l’épisode « le dernier jedi » de la saga Star Wars. À Couteaux tirés est un film esthétiquement très réussi et terriblement bien écrit. Non seulement car il arrive à nous passionner, à nous perdre pour ensuite nous asséner un coup final resplendissant ; ici, Rian Johnson, profite de cette enquête pour disséquer la cellule familiale, de faire appel à des clichés bien connus (le mari adultère, le fils rebelle, etc.) pour par la suite les exploiter au profit du récit et de ses thématiques. Une véritable impasse mexicaine où tout le monde est impliqué. La formidable comédienne, au cœur de l’intrigue du long métrage, Ana de Armas, sait se montrer tour à tour sensible et donc émouvante ou drôle. À Couteaux tirés est un pur polar à la Agatha Christie, formidablement interprété par un casting sur mesure. Un film palpitant qui respecte les codes du genre en prenant tout de même soin de prendre quelques risques afin de mieux cueillir le spectateur, s’amusant sans cesse de ses références et influences.

 

Paul. B

Un polar bien ficelé
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents