Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


American Honey

Publié par les élèves du lycée Baudelaire

American Honey est un film qui a été présenté au 69ème festival de Cannes, dans la sélection officielle. Ce film a été réalisé par Andrea Arnold.

American Honey suit l'échappée de Star, une adolescente mignonne, issue d'une famille pas comme les autres... Composée d'un père pédophile incestueux et d'une mère alcoolique et sûrement droguée, elle s'occupe de son petit frère et de sa petite sœur. Lorsqu'un garçon intriguant, Jake l'aborde dans un supermarché dans lequel elle venait de faire les poubelles et lui propose de rejoindre la bande de jeunes marginaux, dirigée par Kristal, avec laquelle il sillonne les routes pour vendre des abonnements de magazines. Elle voit là l'occasion de s'arracher à l'enfer familial et part avec eux.

Le road movie d'Andrea Arnold nous donne à avoir tout ce que la jeunesse recherche : la liberté. Un matin, prendre son sac et décider de partir faire le tour du Mid-West américain pour vendre des magazines et faire la fête le soir venu, forcément ça plaît.

Mais il ne faut pas croire que tout est rose. Parce que oui la liberté est là, mais la bande de jeune ne roule pas sur l'or, et semblent d'ailleurs un peu prisonniers de leur destin. Ce qui nous laisse à penser ça, c'est le cadrage resserré qu'à choisi la réalisatrice. De plus, on voit très rarement les paysages, même quand la bande roule en direction d'une nouvelle ville, on est à l'intérieur du vanne avec eux, englobé dans leurs conversations et leur musique. La seule fois où l'on voit le paysage, c'est quand eux-mêmes tournent la tête pour voir à quoi ressemble la ville où ils viennent d'arriver.

Mais malgré l'impossibilité de sortir de leur situation, American Honey ne condamne jamais Star, Jake, Kristal ou le reste de la bande. Il y a une envie de les laisser vivre malgré tous les dysfonctionnements de leur mode de vie. Ce film est une dépense d'énergie, sans fin, sans but, comme la vie en elle-même finalement.

Et qui road movie dit musique ! Sexe, drogue et rap sont donc au rendez-vous. La bande-son du film nous propose en effet la crème du rap américain avec entre autre Juicy J, Rae Sremmurd, ou encore E-40, chanson sur laquelle a dansé l'équipe du film lors de la montée des marches. Sur un autre registre, nous avons aussi la chanson qui a donné son nom au film, American Honey de Lady Antebellum. Chanson que toute la bande reprend en cœur dans le van à la fin du film.

En bref, certains diront qu’American Honey est un film sans intérêt, trop long pour ce qu’il a à raconter… Mais pour ceux qui, comme Star, avaient grand besoin d’échapper à leur quotidien, ce film est une libération. En clair, courez dans les salles dès qu'il sort !

CARLOS Chloé

TS3

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents