Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cinebaudelaire.overblog.com

Blog des élèves de cinéma du lycée Baudelaire de Cran-Gevrier


De l'autre côté du périph

Publié le 17 Janvier 2013, 08:49am

J’ai profité des vacances pour me rendre au cinéma. Je suis allée voir "De l’autre côté du périph", un film de David Charhon, avec Omar Sy et Laurent Lafitte en acteurs principaux. J’ai passé un agréable moment, même si ce n’est pas un chef d’œuvre, ni le film de l’année.

Au départ, je m’attendais à voir un vrai film policier, meurtre, résolution du crime, sans plus d’histoire, un scénario plutôt banal. Finalement, il s’est avéré que c’était plus un film comique (malgré le fait qu’il y ait une histoire de meurtre), ce qui ne m’a pas déplu, au contraire. C'est l’histoire de deux flics, venant de deux milieux très différents, devant travailler ensemble pour résoudre une affaire de meurtre pouvant faire tomber les « gros bonnets», comme ils sont appelés tout au long du film. Le binôme Omar Sy et Laurent Lafitte marche plutôt bien, et on rit de bon cœur dès le début, même si on ne devrait pas lorsque Laurent Lafite, dans le rôle de François Monge, policier de Paris, découvre le cadavre d’une femme et essaie d’identifier les odeurs qui l’entourent…

Omar Sy est un très bon acteur, mais j’ai trouvé assez décevant qu’il ne soit pas sorti de son rôle d’"Intouchables" : c’est exactement le même jeu et le même personnage. Banlieusard, pas vraiment professionnel (puisqu’il ne respecte pas vraiment les règles de la police), toujours le mot pour rire… Ce rôle a beau lui convenir parfaitement, il pourrait vite devenir lassant.

A un moment, j’ai pensé que ce film allait enfin détruire tous les préjugés que l’on peut avoir à propos des cités, car Ousmane Diakité (Omar Sy) nous dit qu’elles ne sont pas uniquement vols, agressions… mais que les gens sont surtout solidaires, plein de qualités, etc. Au final, il nous en redonne encore car deux jeunes en scooter veulent les agresser et voler ce qu’ils ont. Conclusion : Ousmane n’est plus crédible lorsqu’il parle des bons cotés des cités, et c’est dommage car j’aurais aimé qu’on nous en montre enfin une image positive : elles n’ont pas non plus que des aspects négatifs !

Enfin, malgré ces quelques points et une fin un peu simplette, j’ai quand même passé un bon moment, où il est assez dur de ne pas sourire avec tout ce qui est fait ou dit… C’est donc un film faisant passer un agréable moment, sans prise de tête, même s’il n’est pas exceptionnel.

Marie Nocquet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents